Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

FRANCE

Découverte d’un variant du VIH par des virologues français

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 03/08/2009

Une équipe de virologues français du centre hospitalier universitaire de Rouen a identifié, chez une femme de 62 ans, un nouveau variant du VIH, qui s'attaque au système immunitaire, proche d'un virus identifié chez les gorilles.

Des chercheurs français du centre hospitalier universitaire de Rouen ont annoncé avoir découvert chez une femme de 62 ans un variant du VIH de type 1, lié au virus d'immunodéficience (SIV) qui touche les gorilles, découvert en 2006.

"Nous avons identifié un nouveau virus d'immunodéficience humaine chez une femme camerounaise. Il est proche du virus d'immunodéficience simienne des gorilles et ne manifeste aucune preuve de recombinaison avec d'autres familles du VIH-1 ou avec le VIS des chimpanzés", a écrit le professeur Jean-Christophe Plantier, le chef de l’équipe, dans la revue Nature Medicine.

 

Les gorilles, probables vecteurs du VIH

Confrontés au profil "rare" que présentait cette femme de 62 ans, les virologues ont procédé à l'étude de son génome complet (séquençage) avant de constater l’existence d’un nouveau variant du virus, inconnu et différent des 3 groupes existants du VIH-1: les groupes M (à l'origine de la pandémie mondiale), O et N. Les scientifiques du CHU de Rouen qui ont baptisé "groupe P" le variant découvert, estiment que "la découverte de cette nouvelle famille de VIH-1 souligne la nécessité de surveiller étroitement l'émergence de nouveaux variants du VIH, particulièrement dans les pays du centre de l'Afrique de l'Ouest, origine de tous les groupes de VIH-1 existants".

L’autre conclusion de l’équipe de Jean-Christophe Plantier indique que les gorilles, en plus des chimpanzés, "sont de probables sources de VIH-1".

Près de 33 millions de personnes seraient porteuses du VIH et une trentaine de vaccins sont actuellement à l'essai dans le monde.
 

Première publication : 03/08/2009

COMMENTAIRE(S)