Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: "tout va bien madame la marquise"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : début de l'exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d'armes tués en 1987

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

FRANCE

Découverte d’un variant du VIH par des virologues français

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 03/08/2009

Une équipe de virologues français du centre hospitalier universitaire de Rouen a identifié, chez une femme de 62 ans, un nouveau variant du VIH, qui s'attaque au système immunitaire, proche d'un virus identifié chez les gorilles.

Des chercheurs français du centre hospitalier universitaire de Rouen ont annoncé avoir découvert chez une femme de 62 ans un variant du VIH de type 1, lié au virus d'immunodéficience (SIV) qui touche les gorilles, découvert en 2006.

"Nous avons identifié un nouveau virus d'immunodéficience humaine chez une femme camerounaise. Il est proche du virus d'immunodéficience simienne des gorilles et ne manifeste aucune preuve de recombinaison avec d'autres familles du VIH-1 ou avec le VIS des chimpanzés", a écrit le professeur Jean-Christophe Plantier, le chef de l’équipe, dans la revue Nature Medicine.

 

Les gorilles, probables vecteurs du VIH

Confrontés au profil "rare" que présentait cette femme de 62 ans, les virologues ont procédé à l'étude de son génome complet (séquençage) avant de constater l’existence d’un nouveau variant du virus, inconnu et différent des 3 groupes existants du VIH-1: les groupes M (à l'origine de la pandémie mondiale), O et N. Les scientifiques du CHU de Rouen qui ont baptisé "groupe P" le variant découvert, estiment que "la découverte de cette nouvelle famille de VIH-1 souligne la nécessité de surveiller étroitement l'émergence de nouveaux variants du VIH, particulièrement dans les pays du centre de l'Afrique de l'Ouest, origine de tous les groupes de VIH-1 existants".

L’autre conclusion de l’équipe de Jean-Christophe Plantier indique que les gorilles, en plus des chimpanzés, "sont de probables sources de VIH-1".

Près de 33 millions de personnes seraient porteuses du VIH et une trentaine de vaccins sont actuellement à l'essai dans le monde.
 

Première publication : 03/08/2009

COMMENTAIRE(S)