Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • En direct : "Ce qui nous unit doit être plus fort que nos différences", dit Valls

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

Economie

Bercy souhaite augmenter les tarifs de l'électricité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2009

Le gouvernement propose d'augmenter les tarifs d'électricité de 1,9% pour les particuliers à compter du 15 août et de 2,3% en moyenne, entreprises comprises. La Commission de régulation de l'énergie a été saisie pour avis.

AFP - Le gouvernement a demandé son avis à la Commission de régulation de l'Energie (CRE) pour augmenter mi-août de 1,9% le tarif de l'électricité pour les particuliers et de 2,3% en moyenne, professionnels compris, ont annoncé mardi les ministères de l'Ecologie et de l'Economie.
   
"Le gouvernement a saisi ce jour pour avis la Commission de Régulation de l'Energie de projets d'arrêtés fixant les tarifs de vente de l'électricité pour une application à compter du 15 août", indiquent les ministères dans un communiqué commun.
   
Pour les particuliers, la revalorisation prévue est de 1,9%. "En moyenne, en tenant compte des clients professionnels (entreprises), les tarifs administrés de vente de l'électricité devraient évoluer de 2,3%", ajoute le communiqué.
   
Révisés traditionnellement pendant l'été, les tarifs de l'électricité sont fixés conjointement par les ministères de l'Energie et de l'Economie après avis consultatif de la CRE. Une fois saisi, le régulateur (la CRE) met en général huit jours pour se prononcer.
   
Le patron d'EDF, Pierre Gadonneix, avait déclenché une polémique début juillet en réclamant une hausse de 20% des tarifs d'électricité sur trois ans.
   
Les ministères de l'Ecologie et de l'Economie expliquent que la hausse des tarifs qu'ils prévoient "permet de maintenir la compétitivité de l'électricité consommée en France, au bénéfice des entreprises et des consommateurs particuliers, qui disposent en moyenne de prix de 15% à 30% moins élevés que les prix européens.
   
Le gouvernement souligne que la France est actuellement "dans un contexte de relance des investissements dans le système électrique", avec des investissements "massifs" dans les énergies renouvelables dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, "des investissements dans les réseaux de transport et de distribution" et des "investissements de maintenance et de modernisation du parc" de centrales électriques.
   
En août 2008, le gouvernement avait relevé les tarifs aux particuliers de 2%, alors que l'inflation atteignait 3,6% en rythme annuel.
 

Première publication : 04/08/2009

COMMENTAIRE(S)