Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

FRANCE

Les producteurs de fruits et légumes reçus par le ministre de l'Agriculture

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 04/08/2009

Alors que Bruxelles réclame le remboursement d’une partie des aides de l'État français aux producteurs de fruits et légumes, Bruno Le Maire, le ministre de l'Agriculture, tient une réunion d’urgence avec les agriculteurs en colère.

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, reçoit ce mardi les producteurs de fruits et légumes, furieux face à la demande de remboursement d’une partie des subventions qu’ils ont reçues, formulée par l'Union européenne et annoncée lundi par le ministre.
 
"Il est certain que nous devrons engager une procédure de remboursement auprès des producteurs", a indiqué Bruno Le Maire dans un entretien au Parisien. Ajoutant: "Je ne veux pas exposer la France à une condamnation."
 
Bruxelles demande à Paris de rembourser les aides publiques versées pendant dix ans aux producteurs de fruits et légumes, estimant qu'elles avaient faussé la concurrence dans l'Union européenne. Ces aides versées par l'État français entre 1992 et 2002 s’élèvent à un demi-milliard d'euros.
 
"Un été brûlant"
  
Mais les producteurs, qui subissent de plein fouet la baisse des cours des fruits et légumes, refusent de s'acquitter d’une telle facture.
  
"Ces déclarations vont mettre le feu aux campagnes", prévient Bruno Dupont, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF), interrogé dans L'Expansion. "Si l'on souhaite la mort de la profession, on ne s'y prendrait pas autrement", poursuit-il.
  
"Les producteurs de fruits et légumes ne paieront pas", a aussi déclaré au Parisien François Lafitte, président de la Fédération des comités économiques (Fédécom), qui représente les exploitants. Il promet "un été brûlant" si le gouvernement met à exécution sa demande. Cette aide "nous a permis de faire face à la concurrence, notamment espagnole et portugaise. Tout le monde connaissait le système, y compris la Commission européenne", explique-t-il, estimant que son remboursement conduirait à "la ruine de la profession".
 
Les remboursements s'annoncent impossible dans certains cas: des exploitants ont aujourd’hui cessé leur activité, d’autres sont décédés ou ne sont plus solvables.
 
Le ministre français de l'Agriculture a dû écourter ses vacances pour tenter de désamorcer la crise et tenir une réunion d’urgence. Il doit recevoir les acteurs de la filière fruits et légumes à son ministère à 14h30 (GMT+2).
 

Première publication : 04/08/2009

COMMENTAIRE(S)