Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Amériques

Zelaya cherche le soutien de Calderon à Mexico

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/08/2009

Le président destitué du Honduras Manuel Zelaya doit rencontrer son homologue et allié mexicain Felipe Calderon. De son côté, l'Organisation des États américains envisage d'envoyer une mission de négociation au Honduras.

AFP - L'Organisation des Etats américains (OEA) décidera mercredi d'envoyer ou non une mission au Honduras, qu'elle a exclu de ses rangs, pour tenter encore une fois de faire accepter au gouvernement de facto le retour du président destitué Manuel Zelaya pour résoudre la crise.
   
M. Zelaya, de son côté, est arrivé lundi soir à Mexico, où il a rendez-vous mardi avec le président mexicain Felipe Calderon, qui lui témoigne son soutien depuis sa destitution lors du coup d'Etat du 28 juin dernier.
   
M. Calderon veut "appuyer les efforts de médiation" du président costaricien Oscar Arias, prix Nobel de la paix en 1987 pour son action contre les guerres civiles en Amérique centrale, avait expliqué la ministre mexicaine des Affaires étrangères, Patricia Espinosa.
   
Le Conseil de l'OEA "discutera mercredi" de l'envoi d'une mission à Tegucigalpa, a déclaré lundi son secrétaire général, Jose Miguel Insulza, à la sortie d'une réunion à San Jose avec le président costaricien Oscar Arias, médiateur entre M. Zelaya et les autorités qui l'ont renversé le 28 juin.
   
Enrique Iglesias, le secrétaire général de la Communauté ibéro-américaine, qui regroupe les principaux pays d'Amérique latine ainsi que l'Espagne et le Portugal, participait à la rencontre, avec la vice-présidente espagnole, Maria Teresa Fernandez de la Vega.
   
La mission viserait à "rapprocher les positions des deux parties" pour une mise en oeuvre de "l'Accord de San Jose dans sa totalité", c'est-à-dire un retour de M. Zelaya à la tête d'un gouvernement d'union nationale, a déclaré le président Arias.
   
Le gouvernement de facto de Roberto Micheletti, condamné par la communauté internationale, rejette l'hypothèse d'un retour de M. Zelaya. La proposition de M. Arias inclut une amnistie générale et une élection présidentielle avant la date prévue du 29 novembre prochain.
   
Les chances d'une sortie de crise semblent néanmoins toujours faibles puisque, selon M. Arias, la médiation n'a pas "de plan B" si l'administration Micheletti persiste dans son refus du retour au pouvoir de M. Zelaya.
   
Or, le gouvernement de facto a encore répété lundi que M. Zelaya "ne pourra jamais revenir à la présidence", et que le dialogue sera impossible tant qu'il "continuera à menacer d'organiser la guérilla depuis des camps au Nicaragua".
   
M. Zelaya avait annoncé la création d'une "armée populaire pacifique" depuis la localité nicaraguayenne d'Ocotal, à une vingtaine de kilomètres de la frontière du Honduras, où il a établi une "base de résistance". Quelques-uns de ses partisans, qui l'avaient rejoint depuis le Honduras, y recevaient un entraînement militaire improvisé en fin de semaine dernière.
   
Au Honduras, les pro-Zelaya ont accusé lundi les autorités de facto de préparer "une guerre sale", en utilisant des groupes paramilitaires à la façon des "escadrons de la mort" de sinistre mémoire sous les dictatures des années 70 et 80.

Première publication : 04/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)