Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Afrique

En Afrique, Hillary Clinton prêche la bonne gouvernance

Texte par Lorena GALLIOT

Dernière modification : 27/10/2009

À Nairobi, lors de sa première étape d'une tournée de 11 jours en Afrique, la secrétaire d'État américaine a longuement insisté sur l'importance de la bonne gouvernance. Mais le choix des pays visités relève aussi de la "realpolitik".

"L’avenir de l’Afrique appartient aux Africains", disait le président américain Barack Obama en juillet dans un discours phare prononcé à Accra, au Ghana. Oui, mais l’avenir passe aussi par l’adoption de pratiques de bonne gouvernance, reprend sa secrétaire d’Etat Hillary Clinton, en tournée dans des pays stratégiques du continent africain. Après le temps des discours, voici venu celui de la pratique.

La gouvernance démocratique mise à mal

Si la secrétaire d’Etat insiste tant sur l’importance de l’Etat de droit, c’est que les évènements dans plusieurs pays africains depuis le discours d’Accra ont mis à mal les principes de gouvernance démocratique. "En Guinée-Bissau des élections se déroulent sans trop de problèmes, mais pour élire le remplaçant d’un président assassiné" rappelle sur FRANCE 24 Muzong Kodi, chercheur associé au programme Afrique de Chatham House, un think-tank britannique. "Il est temps que le discours américain soit suivi d’actions", ajoute-t-il.

Hillary Clinton a appelé les gouvernants africains à "rejeter la corruption, appliquer l’Etat de droit et obtenir des résultats pour leurs peuples". "Il ne s’agit pas simplement de bonne gouvernance, il s’agit également d’affaires, poursuit-elle. Les investisseurs ne seront pas attirés par des Etats où la criminalité  et les violences ou la corruption entachent chaque transaction ou décision."

Barack Obama n’a pas assisté à la conférence mais s’est exprimé à travers un message enregistré, dans lequel il a assuré les dirigeants africains du "soutien complet et du partenariat des

Hormis le Liberia, dont la visite découle plutôt de la relation d’amitié entre Hillary Clinton et la présidente Ellen Johnson-Sirleaf, tous les autres pays de la tournée sont des producteurs de matières premières dont les Etats-Unis souhaitent importer des produits avec des taxes réduites. La majorité des exportations de produits africains évoqués lors de la conférence de l’Agoa concernent des produits pétroliers.

Dans son effort pour resserer les liens avec le continent africain, l’administration Obama semble naviguer délicatement entre discours porteur d’espoir et "realpolitik".

Première publication : 05/08/2009

COMMENTAIRE(S)