Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

En Afrique, Hillary Clinton prêche la bonne gouvernance

Texte par Lorena GALLIOT

Dernière modification : 27/10/2009

À Nairobi, lors de sa première étape d'une tournée de 11 jours en Afrique, la secrétaire d'État américaine a longuement insisté sur l'importance de la bonne gouvernance. Mais le choix des pays visités relève aussi de la "realpolitik".

"L’avenir de l’Afrique appartient aux Africains", disait le président américain Barack Obama en juillet dans un discours phare prononcé à Accra, au Ghana. Oui, mais l’avenir passe aussi par l’adoption de pratiques de bonne gouvernance, reprend sa secrétaire d’Etat Hillary Clinton, en tournée dans des pays stratégiques du continent africain. Après le temps des discours, voici venu celui de la pratique.

La gouvernance démocratique mise à mal

Si la secrétaire d’Etat insiste tant sur l’importance de l’Etat de droit, c’est que les évènements dans plusieurs pays africains depuis le discours d’Accra ont mis à mal les principes de gouvernance démocratique. "En Guinée-Bissau des élections se déroulent sans trop de problèmes, mais pour élire le remplaçant d’un président assassiné" rappelle sur FRANCE 24 Muzong Kodi, chercheur associé au programme Afrique de Chatham House, un think-tank britannique. "Il est temps que le discours américain soit suivi d’actions", ajoute-t-il.

Hillary Clinton a appelé les gouvernants africains à "rejeter la corruption, appliquer l’Etat de droit et obtenir des résultats pour leurs peuples". "Il ne s’agit pas simplement de bonne gouvernance, il s’agit également d’affaires, poursuit-elle. Les investisseurs ne seront pas attirés par des Etats où la criminalité  et les violences ou la corruption entachent chaque transaction ou décision."

Barack Obama n’a pas assisté à la conférence mais s’est exprimé à travers un message enregistré, dans lequel il a assuré les dirigeants africains du "soutien complet et du partenariat des

Hormis le Liberia, dont la visite découle plutôt de la relation d’amitié entre Hillary Clinton et la présidente Ellen Johnson-Sirleaf, tous les autres pays de la tournée sont des producteurs de matières premières dont les Etats-Unis souhaitent importer des produits avec des taxes réduites. La majorité des exportations de produits africains évoqués lors de la conférence de l’Agoa concernent des produits pétroliers.

Dans son effort pour resserer les liens avec le continent africain, l’administration Obama semble naviguer délicatement entre discours porteur d’espoir et "realpolitik".

Première publication : 05/08/2009

COMMENTAIRE(S)