Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Afrique

La capitale secouée par des heurts entre Algériens et Chinois

Vidéo par Shona BHATTACHARYYA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2009

Bab Ezzouar, quartier excentré d'Alger, a connu des heurts entre locaux et ressortissants chinois. Un commerçant a été blessé lors de ces affrontements, dont l'origine demeure inconnue. Entre 25 000 et 50 000 Chinois vivent en Algérie.

AFP - Un commerçant algérien a été blessé dans des affrontements entre Algériens et ressortissants chinois lundi après-midi à Bab Ezzouar, ont indiqué mardi à l'AFP des habitants de ce quartier excentré d'Alger.
  
Les raisons de ces affrontements restaient floues mais auraient commencé par une rixe entre un commerçant algérien et un Chinois, selon un habitant du quartier situé à une quinzaine de kilomètres du centre d'Alger.
  
Le commerçant algérien a été blessé, a-t-on précisé de même source.
  
Selon les habitants du quartier certains Chinois étaient armés de couteaux et de barres de fer.
  
Les Chinois sont très actifs en Algérie où ils ont en général réussi à se faire accepter, malgré le handicap linguistique.
  
Des commerçants chinois ont ouvert depuis l'année 2000 des boutiques dans des quartiers populaires notamment à Bab Ezzouar (littéralement "porte des visiteurs"), pratiquant des prix défiant toute concurrence. D'autres proposent leurs marchandises dans des marchés populaires ou font du porte-à-porte.
  
Les entreprises chinoises sont également très présentes dans le secteur du bâtiment. Selon l'ambassade de Chine en Algérie, quelque 8.000 chinois sont employés par des entreprises chinoises en Algérie dans ce secteur.
  
Dans le quartier de Bab Ezzouar, la CSCEC (Société publique de construction de Chine) a construit depuis 2001 des dizaines d'immeubles dans le cadre d'un programme de logements en location-vente, lancé par le président Abdelaziz Bouteflika en faveur des salariés à faibles revenus.
  
Les Chinois sont également très présents dans d'autres branches, notamment celles des  hydrocarbures et des télécommunications.
  
Depuis la visite à Alger du président Hu Jintao en février 2004, Alger et Pékin ont établi plusieurs partenariats, dont un "accord cadre" énergétique couvrant l'exploration, la production et la commercialisation d'hydrocarbures.
  
Le nombre de Chinois vivant actuellement en Algérie dépasserait les 50.000, selon un cabinet londonien spécialisé, Styrling Assynt, mais, selon la presse algérienne, ils ne seraient que 25.000.
  
Un rapport avait révélé le 13 juillet des menaces d'Al-Qaïda au Maghreb contre les Chinois en Afrique du Nord. Le 15 juillet, Pekin avait exhorté ses ressortissants en Algérie à la prudence.
  
Jusque-là, la Chine n'a enregistré qu'une seule victime dans les violences impliquant des groupes armés islamistes en Algérie depuis les années 2000: un ouvrier travaillant pour une entreprise publique chinoise de BTP, tué dans les attentats suicides qui avaient frappé Alger en décembre 2007. L'ouvrier se trouvait sur un chantier de construction au moment des attentats.

Première publication : 05/08/2009

COMMENTAIRE(S)