Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

Sports

L'équipe du Brésil perd cinq athlètes contrôlés positif à l'EPO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2009

À l'instar de Jorge Celio Sena (photo), cinq athlètes brésiliens ont été écartés du groupe qui se rendra au Mondiaux d'athlétisme de Berlin, en raison d'un test antidopage positif à l'EPO. Les athlètes ont demandé une contre-analyse.

AFP - Cinq athlètes, parmi les 44 sélectionnés pour représenter le Brésil aux Mondiaux d'athlétisme à Berlin (du 15 au 23 août), ont été retirés de la délégation après avoir subi un contrôle antidopage positif à l'EPO, a annoncé mardi la Fédération brésilienne.
  
"Cinq athlètes ont été testés positifs à des substances prohibées lors d'un contrôle inopiné effectué le 15 juin à Presidente Prudente (à Sao Paulo), selon les résultats fournis par un laboratoire de Montréal accrédité par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF)", indique le communiqué de la Fédération brésilienne d'athlétisme (CBAt).
  
D'après l'Agence antidopage (ANAD) affiliée à la CBAt, la substance prohibée retrouvée dans les analyses des cinq athlètes incriminés, actuellement à Berlin en pleine préparation pour les Mondiaux, serait de l'EPO recombinante (synthétique).
  
Deux hommes, Bruno Tenorio et Jorge Celio Sena (4x100 m, 200 m), et trois femmes, Lucimara Silvestre (heptathlon), Josiane Tito (4x400 m) et Luciana França (400 m haies), sont les athlètes écartés de la sélection qui n'en compte plus que 39.
  
Ces cas de dopage s'ajoutent à un autre constaté il y a une semaine sur Lucimar Teodoro, athlète qui devait être alignée sur 400 m et 400 m haies, et qui a été contrôlée positive à une substance prohibée non précisée.
  
"Ce nombre de cas positifs est vraiment élevé, un record. Je n'ai jamais connu une situation similaire au Brésil", a expliqué Rafael Trinidade, le coordinateur médical du Comité olympique brésilien (COB), tout en s'interrogeant sur le "curieux" fait que tous les athlètes concernés s'entraînent au même endroit, à Presidente Prudente.
  
Les cinq athlètes, qui ont demandé une contre-analyse, devraient rentrer au Brésil pour préparer leur défense.

Première publication : 05/08/2009

COMMENTAIRE(S)