Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Karadzic demande des indemnités au TPI pour avoir été "enlevé"

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/08/2009

Radovan Karadzic a exigé une "compensation financière" du Tribunal pénal international (TPI), estimant avoir été "enlevé" par les autorités serbes. L'ex-dirigeant des Serbes de Bosnie doit être jugé pour génocide à partir du mois prochain.

AFP - L'ex-chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a affirmé qu'il avait été "enlevé" puis "tenu au secret" par les autorités serbes, et a demandé une compensation au Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie, dans un document publié mercredi.
  
"Les droits du docteur Karadzic à la liberté, à être informé des raisons de son arrestation et à être présenté devant un officier judiciaire ont été violés", a affirmé M. Karadzic, en accusant les autorités serbes de "l'avoir tout simplement enlevé" dans un document rendu public mercredi par le TPI.
  
M. Karadzic exige du TPI, qui doit le juger à partir du mois de septembre pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour son rôle dans la guerre de Bosnie (1992-1995), d'ordonner "une compensation financière s'il était acquitté ou une réduction de peine s'il était condamné".
  
M. Karadzic, 64 ans, assure qu'il a été arrêté dans un bus à Belgrade le 18 juillet 2008 "par des hommes qui n'ont pas donné leur identité" et accuse les autorités serbes d'avoir "faussement annoncé" qu'il avait été arrêté le 21 juillet 2008.
  
Il a ensuite "été transporté vers un endroit où il a été tenu au secret pendant trois jours. Pendant cette période, il n'a jamais été informé des raisons de son arrestation, de l'identité de ses ravisseurs (...). On lui a interdit de téléphoner pour informer quelqu'un qu'il avait été arrêté", ajoute l'accusé, qui se défend seul devant le TPI.
  
Les autorités serbes avaient annoncé le 21 juillet 2008 l'arrestation de M. Karadzic, en cavale depuis treize ans. Il vivait sous l'identité d'un docteur spécialisé en médecine alternative, Dragan Dabic, et s'était rendu méconnaissable en se laissant pousser les cheveux et arborant une grande barbe blanche.

Première publication : 05/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)