Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

migrants : Gao, aux portes du désert, carrefour des routes qui mènent en Europe

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le meilleur des films de l'été 2015

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël : des prisonniers palestiniens en grève de la faim

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des inondations en Guinée font plusieurs morts

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Twitter toujours en panne de croissance

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trahison ?"

En savoir plus

EUROPE

Ankara donne son feu vert pour le projet du gazoduc South Stream

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/08/2009

En présence du Premier ministre russe, Vladimir Poutine, le chef du gouvernement turc, Recep Tayyip Erdogan, a autorisé Moscou à débuter les travaux d'exploration censés aboutir à la réalisation d'un gazoduc reliant la Russie à l'Europe.

AFP - La Turquie a autorisé la Russie à entreprendre des travaux d'exploration pour réaliser le gazoduc South Stream qui doit relier la Russie à l'Europe, par les eaux territoriales turques de la Mer noire, a déclaré jeudi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Ce dernier a par ailleurs signé avec son homologue russe Vladimir Poutine, au cours d'une cérémonie à Ankara, un autre accord dans le domaine du pétrole, en présence du Premier ministre italien Silvio Berlusconi.

"Dans le droit fil de l'esprit qui anime nos relations bilatérales, nous avons accédé à la demande de la Russie d'effectuer les études nécessaires à la réalisation du projet South Stream" dans les eaux turques, a déclaré M. Erdogan pendant une conférence de presse commune avec M. Poutine.

La présence de M. Berlusconi à cette réunion d'Ankara s'explique par le fait que le groupe italien ENI est le principal maître d'oeuvre, avec le russe Gazprom, de South Stream.

M. Poutine s'était rendu à Ankara pour obtenir l'autorisation de la Turquie d'entamer les études géologiques qui permettront de commencer les travaux de pose du gazoduc.

Le projet South Stream, qui permettra à la Russie d'exporter vers l'Europe sans passer par l'Ukraine, à laquelle elle s'est durement opposée sur les prix, est en concurrence directe avec le projet de gazoduc Nabucco, signé le mois dernier à Ankara.

Nabucco prévoit l'acheminement de gaz d'Asie vers l'Europe, via la Turquie.
 

Première publication : 06/08/2009

COMMENTAIRE(S)