Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

Airbus devance Boeing dans les commandes d'avions

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Avec 118 commandes nettes d'avions sur les sept premiers mois de l'année et 288 appareils livrés, l'avionneur européen Airbus se place devant le constructeur américain Boeing.

AFP - L'avionneur européen Airbus (groupe EADS) a enregistré 118 commandes nettes d'avions sur les sept premiers mois de l'année et a livré 288 appareils, selon son bilan commercial à fin juillet publié vendredi, qui le place devant le constructeur américain Boeing.

Le bilan d'Airbus pour le mois de juillet comptabilise une commande de 50 moyen-courriers A320 par la compagnie hongroise à bas coûts Wizz Air. Le protocole d'accord avait été annoncé au salon aéronautique du Bourget au mois de juin mais la commande a été formalisée début juillet.

Airbus a enregistré 140 commandes brutes sur les sept premiers mois de l'année. Mais il a aussi comptabilisé 22 annulations (dont 5 pour son futur long-courrier A350), ramenant les commandes nettes à 118.

L'objectif pour l'avionneur est d'enregistrer 300 commandes brutes d'avions cette année. Mais il a déjà indiqué que cela constituerait un "défi" dans le contexte actuel, où les compagnies aériennes sont durement touchées par la baisse du trafic mondial.

A la date du 4 août, son concurrent américain Boeing avait enregistré 40 commandes nettes, après 89 annulations, dont 73 pour son futur long-courrier 787 "Dreamliner".

En juin, Boeing avait encore dû repousser le premier vol d'essai du 787, qui a déjà pris près de deux ans de retard à la grande déception des compagnies aériennes.

Par ailleurs, Airbus a livré 288 appareils sur les sept premiers mois, dont quatre très gros porteurs A380 et un total de 235 monocouloirs de la famille A320.

Le groupe pense livrer en 2009 sensiblement le même nombre d'appareils qu'en 2008, qui constituait une année record avec 483 appareils.

La principale inquiétude des constructeurs d'avions réside dans les demandes d'annulations ou de reports de commandes de la part des compagnies frappées par la crise. Mais le rythme des demandes de reports de livraison "n'est pas en train d'accélerer" et il n'y a "pas de panique sur le marché", s'était réjoui le président exécutif d'EADS Louis Gallois fin juillet.

Boeing a livré pour sa part 279 avions aux compagnies aériennes, dont une large majorité (216) de moyen-courriers 737.

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)