Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Asie - pacifique

Islamabad donne pour mort le chef taliban Baitullah Mehsud

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/08/2009

Alors que les États-Unis se refusent toujours à confirmer la mort de Baitullah Mehsud, les médias et les autorités pakistanaises considèrent qu'il est probable que le chef des Taliban ait été tué mercredi par un tir de missile.

REUTERS - Il est probable que le chef des taliban pakistanais, Baitullah Mehsud, ait été tué par un tir de missile mercredi avec sa femme et ses gardes du corps, a indiqué vendredi le ministre pakistanais de l'Intérieur.

 

Un agent de renseignement présent dans la région reculée du Sud-Waziristan affirme même que l'enterrement de Mehsud a déjà eu lieu. De leur côté, des médias pakistanais ont annoncé la mort de Mehsud en citant leurs propres Sources. "Il a été tué avec sa femme et a été enterré à Nargosey", a dit l'agent en évoquant un hameau situé à un Kilomètre du lieu de l'attaque, apparemment opérée par un drone américain.

 

A Washington, la Maison blanche a déclaré que les Etats-Unis n'étaient pas encore en mesure de confirmer avec certitude la disparition de Mehsud.

 

Des diplomates en poste à Islamabad soulignent que la mort de Mehsud représenterait un succès majeur pour le pakistan, mais ils doutent qu'elle facilite la tâche aux troupes occidentales qui combattent les taliban en Afghanistan. Son action visait surtout le gouvernement et les forces de sécurité du Pakistan.

 

"Nous pensons qu'il a été tué lors du tir de missile", a déclaré le ministre pakistanais de l'Intérieur, Rehman Malik. "Nous disposons de certaines informations (en ce sens) mais pas de la preuve matérielle pour le confirmer", a-t-il ajouté. Le chef de la diplomatique pakistanaise, Shah Mehmood Qureshi, a dit à peu près la même chose au micro de la radio BBC.

 

"Il est pratiquement certain aujourd'hui qu'il est mort. (...) C'est un développement important", a dit le ministre en prédisant une lutte de pouvoir interne pour la succession. Un haut responsable pakistanais avait déclaré auparavant que le tir de missile avait aussi causé la mort du frère de Mehsud et de sept gardes du corps en plus de celle de sa femme.

 

De son côté, un porte-parole des taliban afghans a déclaré que la disparition du chef de l'aile pakistanaise du mouvement islamiste, si elle était confirmée, n'affaiblirait pas sa cause en Afghanistan. "Le djihad des taliban contre les forces étrangères en Afghanistan ne sera pas affecté au cas où un dirigeant taliban pakistanais serait tué de l'autre côté de la ligne Durand", a dit ce porte-parole, Zabiullah Mujahid, par téléphone d'un lieu indéterminé. La "ligne Durand" désigne la frontière des deux pays et au nom du responsable britannique qui en avait établi le tracé à l'époque coloniale.
 

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)