Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage américain enregistre une légère baisse

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Contre toute attente, le taux de chômage a été ramené à 9,4 % aux États-Unis, selon les chiffres publiés par le département du Travail. Quelque 247 000 emplois ont été supprimés en juillet contre 443 000 le mois précédent.

AFP - Les destructions d'emplois ont nettement ralenti aux Etats-Unis en juillet, et le taux de chômage a baissé contre toute attente à 9,4%, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail.
   
En données corrigées des variations saisonnières, la première économie mondiale a supprimé 247.000 emplois nets sur ce mois, contre 443.000 le mois précédent.
   
C'est mieux que ce qu'anticipaient les économistes, qui tablaient en moyenne sur 325.000 emplois détruits.
   
La surprise est venue de la baisse du taux de chômage, à 9,4% en juillet contre 9,5% le mois précédent, alors que les économistes attendaient une hausse à 9,6%, et que les autorités ont prévenu que le chômage allait monter jusqu'en 2010.
   
"En juillet, les suppressions d'emplois ont continué dans la plupart des grands secteurs de l'économie", a indiqué le département du Travail.
   
Mais, a-t-il ajouté, "la moyenne des emplois détruits chaque mois de mai à juillet (331.000) est environ la moitié de celle de novembre à avril (645.000)".
 

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)