Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage américain enregistre une légère baisse

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Contre toute attente, le taux de chômage a été ramené à 9,4 % aux États-Unis, selon les chiffres publiés par le département du Travail. Quelque 247 000 emplois ont été supprimés en juillet contre 443 000 le mois précédent.

AFP - Les destructions d'emplois ont nettement ralenti aux Etats-Unis en juillet, et le taux de chômage a baissé contre toute attente à 9,4%, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail.
   
En données corrigées des variations saisonnières, la première économie mondiale a supprimé 247.000 emplois nets sur ce mois, contre 443.000 le mois précédent.
   
C'est mieux que ce qu'anticipaient les économistes, qui tablaient en moyenne sur 325.000 emplois détruits.
   
La surprise est venue de la baisse du taux de chômage, à 9,4% en juillet contre 9,5% le mois précédent, alors que les économistes attendaient une hausse à 9,6%, et que les autorités ont prévenu que le chômage allait monter jusqu'en 2010.
   
"En juillet, les suppressions d'emplois ont continué dans la plupart des grands secteurs de l'économie", a indiqué le département du Travail.
   
Mais, a-t-il ajouté, "la moyenne des emplois détruits chaque mois de mai à juillet (331.000) est environ la moitié de celle de novembre à avril (645.000)".
 

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)