Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : L'opposition russe punie?

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux Etats-Unis : Le coup de froid entre Israël et la maison blanche

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Michel Barnier : "Le grignotage de l’Ukraine n’est pas acceptable"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Francis Collomp, ancien otage au Nigeria, raconte son évasion

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage américain enregistre une légère baisse

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Contre toute attente, le taux de chômage a été ramené à 9,4 % aux États-Unis, selon les chiffres publiés par le département du Travail. Quelque 247 000 emplois ont été supprimés en juillet contre 443 000 le mois précédent.

AFP - Les destructions d'emplois ont nettement ralenti aux Etats-Unis en juillet, et le taux de chômage a baissé contre toute attente à 9,4%, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail.
   
En données corrigées des variations saisonnières, la première économie mondiale a supprimé 247.000 emplois nets sur ce mois, contre 443.000 le mois précédent.
   
C'est mieux que ce qu'anticipaient les économistes, qui tablaient en moyenne sur 325.000 emplois détruits.
   
La surprise est venue de la baisse du taux de chômage, à 9,4% en juillet contre 9,5% le mois précédent, alors que les économistes attendaient une hausse à 9,6%, et que les autorités ont prévenu que le chômage allait monter jusqu'en 2010.
   
"En juillet, les suppressions d'emplois ont continué dans la plupart des grands secteurs de l'économie", a indiqué le département du Travail.
   
Mais, a-t-il ajouté, "la moyenne des emplois détruits chaque mois de mai à juillet (331.000) est environ la moitié de celle de novembre à avril (645.000)".
 

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)