Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Le nouveau canal de Suez : un espoir pour l'économie égyptienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Polémique autour du lycée squatté par des migrants à Paris

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Birmanie : la junte appelle à l'aide

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Espagne retrouve un peu de sa santé économique

En savoir plus

DÉBAT

Changement climatique : le pari ambitieux de Barack Obama

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mexique: le cimetière des journalistes

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Plan climat : Barack Obama va au charbon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gabon : turbulences avec Paris

En savoir plus

Culture

Mort du réalisateur et scénariste américain John Hughes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Le réalisateur et scénariste John Hughes, qui avait notamment écrit "Maman j'ai raté l'avion" et "Beethoven", et réalisé "La Folle journée de Ferris Bueller", est décédé jeudi à New York d'une crise cardiaque, à l'âge de 59 ans.

AFP - Le réalisateur et scénariste John Hughes, qui avait notamment écrit "Maman j'ai raté l'avion" et "Beethoven", et réalisé "La Folle journée de Ferris Bueller", est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 59 ans à New York, a annoncé jeudi son agent à Los Angeles.

John Hughes a réalisé pendant les années 80 une série de films grand public à succès, parmi lesquels "The Breakfast Club" (1985), "Une Créature de rêve" (1985), "La Folle journée de Ferris Bueller" (1986), avec le jeune Matthew Broderick, ou "Un Ticket pour deux" (1987).

Mais c'est sous sa casquette de scénariste qu'il obtiendra ses plus gros succès, dans les années 90, en écrivant "Maman j'ai raté l'avion" (1990) et ses suites, "Maman j'ai encore raté l'avion" (1992) et "Maman je m'occupe des méchants" (1997), qui feront la célébrité de son enfant-héros, Macaulay Culkin, aujourd'hui âgé de 28 ans.

John Hughes a aussi écrit trois des cinq opus de "Beethoven", films dont le héros était un énorme chien Saint-Bernard, ainsi que la version cinéma des "101 Dalmatiens" (1997).

Hughes, qui était né dans le Michigan et avait commencé sa carrière comme publicitaire à Chicago, avait également participé au scénario des "Visiteurs en Amérique" (2001) de Jean-Marie Poiré, avec Jean Reno et Christian Clavier.

Considéré à Hollywood comme l'homme qui a su relancer le cinéma pour adolescents et les grandes comédies familiales et populaires, John Hughes avait considérablement réduit son activité au cinéma ces dernières années.

Selon son agent, depuis le début des années 2000, il passait le plus clair de son temps à s'occuper d'une ferme dans l'Illinois (nord).

En 2008, il avait néanmoins participé au scénario de "Drillbit Taylor: garde du corps", avec Owen Wilson. Le film était produit par Judd Apatow, qui règne actuellement sur la comédie hollywoodienne, mais dans une veine nettement plus potache que celle de Hughes ("40 ans toujours puceau", "En cloque mode d'emploi", "Funny People"...)

John Hughes, brutalement décédé alors qu'il rendait visite à sa famille à New York, était marié, père de deux enfants et grand-père de quatre petits-enfants.

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)