Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Macron aux États-Unis : un bilan en demi-teinte

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

Culture

Mort du réalisateur et scénariste américain John Hughes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Le réalisateur et scénariste John Hughes, qui avait notamment écrit "Maman j'ai raté l'avion" et "Beethoven", et réalisé "La Folle journée de Ferris Bueller", est décédé jeudi à New York d'une crise cardiaque, à l'âge de 59 ans.

AFP - Le réalisateur et scénariste John Hughes, qui avait notamment écrit "Maman j'ai raté l'avion" et "Beethoven", et réalisé "La Folle journée de Ferris Bueller", est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 59 ans à New York, a annoncé jeudi son agent à Los Angeles.

John Hughes a réalisé pendant les années 80 une série de films grand public à succès, parmi lesquels "The Breakfast Club" (1985), "Une Créature de rêve" (1985), "La Folle journée de Ferris Bueller" (1986), avec le jeune Matthew Broderick, ou "Un Ticket pour deux" (1987).

Mais c'est sous sa casquette de scénariste qu'il obtiendra ses plus gros succès, dans les années 90, en écrivant "Maman j'ai raté l'avion" (1990) et ses suites, "Maman j'ai encore raté l'avion" (1992) et "Maman je m'occupe des méchants" (1997), qui feront la célébrité de son enfant-héros, Macaulay Culkin, aujourd'hui âgé de 28 ans.

John Hughes a aussi écrit trois des cinq opus de "Beethoven", films dont le héros était un énorme chien Saint-Bernard, ainsi que la version cinéma des "101 Dalmatiens" (1997).

Hughes, qui était né dans le Michigan et avait commencé sa carrière comme publicitaire à Chicago, avait également participé au scénario des "Visiteurs en Amérique" (2001) de Jean-Marie Poiré, avec Jean Reno et Christian Clavier.

Considéré à Hollywood comme l'homme qui a su relancer le cinéma pour adolescents et les grandes comédies familiales et populaires, John Hughes avait considérablement réduit son activité au cinéma ces dernières années.

Selon son agent, depuis le début des années 2000, il passait le plus clair de son temps à s'occuper d'une ferme dans l'Illinois (nord).

En 2008, il avait néanmoins participé au scénario de "Drillbit Taylor: garde du corps", avec Owen Wilson. Le film était produit par Judd Apatow, qui règne actuellement sur la comédie hollywoodienne, mais dans une veine nettement plus potache que celle de Hughes ("40 ans toujours puceau", "En cloque mode d'emploi", "Funny People"...)

John Hughes, brutalement décédé alors qu'il rendait visite à sa famille à New York, était marié, père de deux enfants et grand-père de quatre petits-enfants.

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)