Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

SCIENCES

Parfum de conflit russo-géorgien dans l'attaque visant Twitter

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/08/2009

Un blogueur se présentant comme pro-géorgien aurait été la cible principale des cyberattaques qui ont temporairement bloqué le célèbre site de microblogging Twitter et affecté le réseau social Facebook.

AFP - La cyberattaque qui a paralysé le site de microblogs Twitter, et perturbé Facebook et Livejournal jeudi visait en fait à réduire au silence un blogger pro-géorgien, a annoncé vendredi la société F-Secure, spécialisée dans la sécurité sur internet.
  
Jeudi, le service de Twitter avait été rendu inaccessible à ses millions d'utilisateurs pendant plus de deux heures.
  
Selon Mikko Hyponnen, chercheur chez F-Secure, les attaques de "déni de service", qui consistent à paralyser un site en saturant les connexions à partir d'ordinateurs infectés de programmes malveillants, visaient un blogger baptisé "Cyxymu" qui dévoilait ouvertement ses sympathies pour la Géorgie.
  
"A notre avis, il y a de très fortes chances pour que les cybercriminels qui sont derrière cette attaque soient des nationalistes russes qui voulaient réduire au silence un adversaire trop visible", a avancé M. Hyponnen.
  
Il estime par ailleurs que les utilisateurs des sites Youtube, Facebook et Livejournal ont aussi "rencontré des difficultés" à cause de cette cyberattaque.
  
"Lancer une attaque de +déni de service+ contre un site tel que Facebook, c'est comme bombarder une chaîne de télévision parce qu'un seul des présentateurs ne vous plaît pas", écrit Mikko Hyponnen sur le site de son entreprise.
  
"Les dommages collatéraux sont énormes", ajoute-t-il, tout en précisant que les sites de "Cyxymu" hébergés sur Facebook et Livejournal étaient toujours inaccessibles vendredi.
  
Pourtant, l'attaque semble s'être retournée contre ses auteurs: le nombre d'internautes ayant tenté de se connecter au fil Twitter de "Cyxymu" a doublé, pour atteindre les 642, juste après l'attaque.
  
Biz Stone, le co-fondateur de Twitter, a annoncé que sa société travaillait étroitement avec les autres firmes "touchées par ce qui semble être une attaque massive mais isolée", pour tenter de résoudre les problèmes causés par cette attaque.

Première publication : 07/08/2009

COMMENTAIRE(S)