Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

EUROPE

Medvedev menace les dirigeants géorgiens d'un "châtiment sévère"

Vidéo par Cédric MOLLE-LAURENÇON

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 11/08/2009

Le président russe estime que les dirigeants géorgiens vont au devant d'un "châtiment sévère" pour leur implication dans la guerre contre l'Ossétie du Sud, en août 2008. Il a accusé les États-Unis de soutenir Tbilissi.

AFP - Les dirigeants géorgiens vont au-devant d'un "châtiment sévère" après l'offensive qu'ils ont lancé contre l'Ossétie du Sud en août 2008, a prévenu samedi le président russe Dmitri Medvedev, alors que ces deux pays commémorent le premier anniversaire du conflit qui les a opposés.

"Je suis certain qu'en temps voulu, une punition juste et sévère sera infligée aux personnes qui ont donné les ordres criminels" d'attaquer l'Ossétie du Sud, a indiqué Medvedev, faisant ainsi clairement allusion au président géorgien Mikheïl Saakachvili.

"L'objectif que s'était fixé Tbilissi était des plus cynique. Il s'agissait d'éliminer, ou au minimum d'exiler, le peuple sud-ossète de sa terre natale", a commenté M. Medvedev. Il s'adressait aux soldats de la 58e armée, basée à Vladikavkaz, à la frontière entre la Russie et l'Ossétie du Sud, et qui avait été le fer-de-lance de l'intervention militaire alors lancée par la Russie en Géorgie.

 

Ces déclarations interviennent alors que, samedi, l'Ossétie du Sud commémore le 1er anniversaire du déclenchement de la guerre. Les cérémonies se déroulent dans un climat de vives tensions, la Russie accusant la Géorgie de "provocations" et ayant placé en état de "vigilance renforcée" ses soldats en territoire sud-ossète.



Le président russe a d'ailleurs estimé qu'on ne pouvait pas exclure la réédition d'un tel conflit, compte tenu de l'attitude de Tbilissi ces dernières semaines. "Je suis convaincu qu'on sait parfaitement qui a armé et continue d'armer le régime de Tbilissi", a aussi indiqué M. Medvedev, alors que la Russie dénonce le soutien militaire des Etats-Unis à la Géorgie.

Selon le comité d'enquête du parquet russe, qui a rendu fin 2008 ses premières conclusions, la guerre a provoqué la mort de 162 civils ossètes et 48 militaires russes. Le conflit ayant démarré dans la nuit du 7 au 8 août 2008, les autorités ossètes ont fait du 8 août la principale journée de commémoration de ces événements, alors que la Géorgie a organisé l'essentiel de ses célébrations le vendredi 7. Tbilissi considère que la Russie a lancé ce jour-là une "attaque massive, coordonnée" contre la Géorgie via l'Ossétie du Sud, selon un rapport des autorités publié cette semaine.

L'Ossétie du Sud est l'une des principales pommes de discorde entre la Russie et la Géorgie, pays voisins, mais divisés sur nombre de sujets, en premier lieu les prétentions atlantistes et européennes de Tbilissi. La brève guerre d'août 2008 avait conduit à la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre territoire séparatiste géorgien.

Première publication : 08/08/2009

COMMENTAIRE(S)