Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Medvedev menace les dirigeants géorgiens d'un "châtiment sévère"

©

Vidéo par Cédric MOLLE-LAURENÇON

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 11/08/2009

Le président russe estime que les dirigeants géorgiens vont au devant d'un "châtiment sévère" pour leur implication dans la guerre contre l'Ossétie du Sud, en août 2008. Il a accusé les États-Unis de soutenir Tbilissi.

AFP - Les dirigeants géorgiens vont au-devant d'un "châtiment sévère" après l'offensive qu'ils ont lancé contre l'Ossétie du Sud en août 2008, a prévenu samedi le président russe Dmitri Medvedev, alors que ces deux pays commémorent le premier anniversaire du conflit qui les a opposés.

"Je suis certain qu'en temps voulu, une punition juste et sévère sera infligée aux personnes qui ont donné les ordres criminels" d'attaquer l'Ossétie du Sud, a indiqué Medvedev, faisant ainsi clairement allusion au président géorgien Mikheïl Saakachvili.

"L'objectif que s'était fixé Tbilissi était des plus cynique. Il s'agissait d'éliminer, ou au minimum d'exiler, le peuple sud-ossète de sa terre natale", a commenté M. Medvedev. Il s'adressait aux soldats de la 58e armée, basée à Vladikavkaz, à la frontière entre la Russie et l'Ossétie du Sud, et qui avait été le fer-de-lance de l'intervention militaire alors lancée par la Russie en Géorgie.

 

Ces déclarations interviennent alors que, samedi, l'Ossétie du Sud commémore le 1er anniversaire du déclenchement de la guerre. Les cérémonies se déroulent dans un climat de vives tensions, la Russie accusant la Géorgie de "provocations" et ayant placé en état de "vigilance renforcée" ses soldats en territoire sud-ossète.



Le président russe a d'ailleurs estimé qu'on ne pouvait pas exclure la réédition d'un tel conflit, compte tenu de l'attitude de Tbilissi ces dernières semaines. "Je suis convaincu qu'on sait parfaitement qui a armé et continue d'armer le régime de Tbilissi", a aussi indiqué M. Medvedev, alors que la Russie dénonce le soutien militaire des Etats-Unis à la Géorgie.

Selon le comité d'enquête du parquet russe, qui a rendu fin 2008 ses premières conclusions, la guerre a provoqué la mort de 162 civils ossètes et 48 militaires russes. Le conflit ayant démarré dans la nuit du 7 au 8 août 2008, les autorités ossètes ont fait du 8 août la principale journée de commémoration de ces événements, alors que la Géorgie a organisé l'essentiel de ses célébrations le vendredi 7. Tbilissi considère que la Russie a lancé ce jour-là une "attaque massive, coordonnée" contre la Géorgie via l'Ossétie du Sud, selon un rapport des autorités publié cette semaine.

L'Ossétie du Sud est l'une des principales pommes de discorde entre la Russie et la Géorgie, pays voisins, mais divisés sur nombre de sujets, en premier lieu les prétentions atlantistes et européennes de Tbilissi. La brève guerre d'août 2008 avait conduit à la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, autre territoire séparatiste géorgien.

Première publication : 08/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)