Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Asie - pacifique

La mort de Baitullah Mehsud "sûre à 90%", selon les États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2009

James Jones, le conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Barack Obama, estime que les preuves de la mort du chef taliban pakistanais Baitullah Mehsud sont "irréfutables" et que c'est "une avancée dans le bon sens".

AFP- Le conseiller à la sécurité nationale du président américain Barack Obama, James Jones, a déclaré dimanche que les Etats-Unis considèrent que le chef taliban pakistanais Baïtullah Mehsud est mort et que cela provoque des affrontements dans les rangs des rebelles.
   
Des informations contradictoires circulent sur la mort ou non mercredi du chef des talibans du Pakistan lors d'une frappe de missile par un drone mais le général à la retraite a indiqué lors d'entretiens télévisés que la probabilité de la mort de Mehsud tournait "autour des 90%".
   
"Le Pakistan l'a confirmé. Nous savons qu'il y a des informations en provenance de la tribu des Mehsud comme quoi il n'est pas mort. Mais les preuves semblent irréfutables", a déclaré le général sur la chaîne NBC. "Ce n'est pas rien", a-t-il observé.
   
Le conseiller présidentiel a estimé que l'élimination du chef des talibans montrait que les efforts des Etats-Unis pour forger des liens plus étroits avec l'armée pakistanaise avançaient "dans le bon sens". "Les Pakistanais s'en sortent bien quand il s'agit de combattre l'extrémisme", a-t-il noté.
   
James Jones n'a pas pu confirmer des informations selon lesquelles un autre chef des talibans pakistanais serait mort depuis dans une fusillade avec un rival pour la succession de Mehsud.
   
"Nous avons entendu des choses comme cela. Mais je ne peux pas le confirmer. Il apparaît clairement qu'il y a des tensions dans leurs rangs. Ce n'est pas plus mal pour nous", a conclu le conseiller à la sécurité nationale sur la chaîne Fox.
   
"Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un tournant, mais ça montre que nous remportons des succès", a-t-il dit.

Première publication : 09/08/2009

COMMENTAIRE(S)