Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Asie - pacifique

La mort de Baitullah Mehsud "sûre à 90%", selon les États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2009

James Jones, le conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Barack Obama, estime que les preuves de la mort du chef taliban pakistanais Baitullah Mehsud sont "irréfutables" et que c'est "une avancée dans le bon sens".

AFP- Le conseiller à la sécurité nationale du président américain Barack Obama, James Jones, a déclaré dimanche que les Etats-Unis considèrent que le chef taliban pakistanais Baïtullah Mehsud est mort et que cela provoque des affrontements dans les rangs des rebelles.
   
Des informations contradictoires circulent sur la mort ou non mercredi du chef des talibans du Pakistan lors d'une frappe de missile par un drone mais le général à la retraite a indiqué lors d'entretiens télévisés que la probabilité de la mort de Mehsud tournait "autour des 90%".
   
"Le Pakistan l'a confirmé. Nous savons qu'il y a des informations en provenance de la tribu des Mehsud comme quoi il n'est pas mort. Mais les preuves semblent irréfutables", a déclaré le général sur la chaîne NBC. "Ce n'est pas rien", a-t-il observé.
   
Le conseiller présidentiel a estimé que l'élimination du chef des talibans montrait que les efforts des Etats-Unis pour forger des liens plus étroits avec l'armée pakistanaise avançaient "dans le bon sens". "Les Pakistanais s'en sortent bien quand il s'agit de combattre l'extrémisme", a-t-il noté.
   
James Jones n'a pas pu confirmer des informations selon lesquelles un autre chef des talibans pakistanais serait mort depuis dans une fusillade avec un rival pour la succession de Mehsud.
   
"Nous avons entendu des choses comme cela. Mais je ne peux pas le confirmer. Il apparaît clairement qu'il y a des tensions dans leurs rangs. Ce n'est pas plus mal pour nous", a conclu le conseiller à la sécurité nationale sur la chaîne Fox.
   
"Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un tournant, mais ça montre que nous remportons des succès", a-t-il dit.

Première publication : 09/08/2009

COMMENTAIRE(S)