Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Play it again, Cristiano Ronaldo"

En savoir plus

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée : une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

Asie - pacifique

Les chefs talibans se disputent la succession de Baitullah Mehsud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/08/2009

Les principaux responsables talibans pakistanais ont engagé une bataille en vue de la succession de leur chef Baitullah Mehsud, qui aurait été tué, mercredi, par un missile américain. Reportage près de la Mosquée rouge d'Islamabad.

Les fidèles de la Mosquée rouge, en plein cœur d’Islamabad, n’imaginent pas que la mort présumée du chef pakistanais des Taliban, Baitullah Mehsud, puissent marquer la fin du mouvement.

 

"Tuer Mehsud ne mettra pas un terme à cette guerre, parce que cette guerre est une guerre idéologique, et ce n’est pas facile de tuer une idéologie", glisse Iftikar Khan, l'un des habitués de la Mosquée rouge.

 

Depuis que ce bastion fondamentaliste a été pris d’assaut par les militaires en juillet 2007, les islamistes ont lancé une vague d'attentats, tuant près de 2 000 personnes en deux ans.

 

Lutte sanglante

 

Mais la lutte pour la succession de Baitullah Mehsud s’annonce sanglante entre les chefs talibans désireux de prendre sa place. Trois des principaux lieutenants de Mehsud auraient déjà été tués depuis l’annonce de sa mort, vendredi.

Selon des sources locales, les commandants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), le plus important réseau taliban du pays, se sont déjà rassemblés dans le Waziristan du Sud pour désigner un successeur à Baitullah Mehsud, dont la mort n’a toujours pas été confirmée.

 

Shareef Shaik, un journaliste pakistanais, évoque une lutte sans merci pour sa succession. "Les candidats pour le commandement des Taliban ne sont plus de ce monde, et même si on commence à entendre parler de nouveaux postulants, ce sont de nouveaux noms. Pour le moment le commandement taliban a disparu."

 

Mehsud était considéré par les Américains comme un relais-clé d'Al-Qaïda au Pakistan, qui l’accusent notamment d'avoir organisé l’attentat dans lequel est morte l’ancien Premier ministre Benazir Bhutto, en décembre 2007.

Première publication : 10/08/2009