Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Amériques

Obama au Mexique pour son premier sommet nord-américain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/08/2009

Pour son premier sommet de l'ALENA, le président des États-Unis rencontre les dirigeants mexicain et canadien à Guadalajara, au Mexique. Obama et Calderon se sont mis d'accord pour une meilleure collaboration frontalière.

AFP - Les présidents Barack Obama et Felipe Calderon sont convenus dimanche d'intensifier la collaboration frontalière américano-mexicaine, lors du sommet nord-américain de Guadalajara, dans l'ouest du Mexique, selon la présidence mexicaine.

Cette collaboration accrue vise à rendre la frontière plus sûre face au "crime organisé" dont les méfaits s'exercent "des deux côtés", et à "moderniser" son organisation pour "faciliter les échanges commerciaux", ont approuvé MM. Obama et Calderon lors de leur premier entretien bilatéral dans le cadre du sommet, a-t-on ajouté de même source.

Au Mexique, malgré le déploiement de 36.000 militaires et policiers, les violences liées au trafic de drogue ont fait 10.000 morts depuis 2008, selon les chiffres du gouvernement et des médias.

M. Calderon a souligné la "nécessité" de résoudre le différend frontalier sur la circulation des camions mexicains, où des mesures américaines de restriction ont entraîné en retour des représailles douanières de Mexico.

Le président mexicain a attiré à nouveau l'attention de M. Obama sur les immigrés mexicains aux Etats-Unis, tout en reconnaissant sa volonté d'une "réforme" en matière de régularisation de ces quelque six millions de travailleurs.

MM. Obama et Calderon ont également évoqué des perspectives de collaboration en matière de protection de l'environnement, et aussi de la santé en prévision d'une nouvelle offensive possible de la grippe porcine en fin d'année, a indiqué la présidence mexicaine.

Première publication : 10/08/2009

COMMENTAIRE(S)