Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

SCIENCES

Facebook fait le plein d'amis

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 11/08/2009

Le premier réseau social de l'Internet vient de finaliser le rachat de FriendFeed, une start-up créée par quatre anciens de Google. Estimée à 50 millions de dollars, l'opération aurait pour but de débaucher ces stars du Web...

C’est l’histoire d’un mastodonte de l'Internet cumulant 250 millions de visiteurs réguliers qui rachète l’un de ses voisins de la Silicon Valley, ne revendiquant lui qu’un million d’utilisateurs. Le roi des réseaux sociaux, Facebook, vient de mettre la main sur la petite start-up FriendFeed. D’après le Wall Street Journal, son fondateur, Mark Zuckerberg, a payé 50 millions de dollars pour finaliser l’achat. Aucune des deux parties n’en a toutefois confirmé le montant.
 

En apparence, l'opération a tous les airs d'une transaction de routine, en comparaison des 500 millions de dollars que Facebook était près à mettre sur la table, il y a un an, pour s’emparer de Twitter. En outre, qui connaît FriendFeed, à l'exception de quelques mordus de la Toile ? Aggrégateur de contenus publiés sur des réseaux sociaux ou des blogs, il permet à ses utilisateurs de partager messages, photos et fichiers provenant de Facebook, Twitter, MySpace, Orkut, etc., dans un endroit unique et en temps réel. Chaque publication peut en outre faire l’objet d'un commentaire ou d'une approbation (l’internaute dit si cela lui plaît ou non).

 

Recrutement de luxe  

 

Mais FriendFeed n’est pas une start-up comme les autres. Comme l'explique le magazine spécialisé PCWorld, Facebook a plutôt procédé, en la rachetant, à un "recrutement de luxe" - l'entreprise a d'ailleurs confirmé que les 12 ingénieurs de FriendFeed allaient être intégrés à ses équipes - qu’à l’acquisition d’une société à fort potentiel de croissance. Créé en 2007, FriendFeed a, en effet, vu le jour grâce à quatre anciens de Google, et non des moindres : ces derniers avaient activement participé au développement de deux des applications phares du géant de l’Internet, la messagerie en ligne Gmail et le site de cartographie Google Maps.

 

Le plus célèbre des réseaux sociaux commence à être coutumier de ces petites acquisitions qui visent à mettre la main sur des stars du Net. Il y a deux ans, Facebook avait déjà repris Parakey, une start-up spécialisée dans la navigation sur Internet, dans le seul but de récupérer ses fondateurs, qui avaient auparavant créés le navigateur Firefox.
  

Par la suite, Parakey avait disparu. Le même destin attend-t-il FriendFeed ? Pour l’instant, Facebook se veut rassurant. Mais à plus long terme, la question se pose. Dans un entretien à CNet, l'un des sites de référence en matière d'actualité des nouvelles technologies, Bret Taylor, chef de produit Facebook, reconnaît  ainsi "qu’il faudra réfléchir à des plans pour intégrer" FriendFeed...

Première publication : 11/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)