Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Soudan du Sud : Les ravages psychologiques de la guerre

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Blocus pour Theo" : le jeu du Front National ?

En savoir plus

FOCUS

Salon de l'armement à Abu Dhabi : les dépenses militaires n'ont jamais été aussi élevées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Lion", une incroyable histoire vraie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ould Abdel Aziz : "En six heures, j’ai convaincu Jammeh de quitter le pouvoir"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vive les pizzas à l'ananas !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le bénéfice net de PSA a quasi doublé en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou, Macron, l'empire du milieu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vidéos de violences dans le Kasaï : la RDC ouvre une enquête

En savoir plus

Afrique

Le cargo "Arctic Sea" aurait été repéré au large du Cap-Vert

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/08/2009

Porté disparu dans l'océan Atlantique depuis deux semaines, le cargo "Arctic Sea" a été retrouvé à environ 700 kilomètres d'une des îles du Cap-Vert, selon les gardes-côtes de l'archipel.

AFP - Le cargo Arctic Sea, mystérieusement disparu depuis fin juillet, se trouve à quelque 400 milles marins d'une île du Cap-Vert, a annoncé à l'AFP une source militaire au sein des garde-côtes de l'archipel.
   
"Le navire Arctic Sea se trouve à quelque 400 milles marins d'une des îles du Cap-Vert, donc, pour le moment, hors des eaux territoriales du Cap-Vert", a déclaré cette source, sous couvert d'anonymat, sans vouloir préciser de quelle île il s'agissait.
   
L'archipel du Cap-Vert est situé dans l'océan Atlantique à environ 450 km des côtes du Sénégal.
   
"La garde-côtière du Cap-Vert est en contact avec des agences et organismes internationaux qui l'informent, à tout moment, de l'évolution de l'avance du bateau", a-t-on ajouté de même source militaire, jointe par le correspondant de l'AFP à Praia.
   
Le vraquier Arctic Sea, doté d'un équipage russe et transportant une cargaison de bois finlandais évaluée à plus d'un million d'euros, avait contacté le 28 juillet les garde-côtes de Douvres, dans le sud de l'Angleterre, et était attendu à Béjaïa, en Algérie, le 4 août.
   
Interpol, l'organisme international de coopération policière, a prévenu les Britanniques que le cargo avait été abordé le 24 juillet par des hommes masqués dans les eaux suédoises, en mer Baltique. Ces hommes seraient restés à bord une douzaine d'heures.

Première publication : 14/08/2009

COMMENTAIRE(S)