Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

Un préfet visé par une plainte pour injures raciales

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2009

Le parquet de Créteil a ouvert une enquête pour "injures publiques à caractère racial" à l'encontre du préfet Paul Girot de Langlade. Ce dernier est accusé d'avoir insulté un agent de sûreté à l'aéroport d'Orly, le 31 juillet.

AFP - Le parquet de Créteil a ouvert vendredi une enquête pour "injures publiques à caractère racial" visant le préfet Paul Girot de Langlade, après le dépôt d'une plainte par une agent de sûreté de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), a-t-on appris de source judiciaire.
   
L'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne, selon la même source.
   
L'enquête vise des propos à caractère racial que le préfet Paul Girot de Langlade est soupçonné d'avoir tenus le 31 juillet vers 06H50 à l'aéroport d'Orly-Ouest, alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion.
   
L'alarme ayant retenti alors qu'il franchissait le portique de sécurité, une agent de sûreté de la société Securitas lui a demandé de vider ses poches. Le préfet aurait alors lancé le contenu de ses poches sur l'agent.
   
Une collègue de l'agent, d'origine antillaise, ayant ensuite demandé au passager de garder son calme, M. Girot de Langlade lui a répondu, selon les propos rapportés par la plaignante : "On est là où ? On se croirait en Afrique ici", arguant de sa qualité de préfet.
   
S'apercevant de l'incident, des membres de la hiérarchie et du personnel d'Aéroports de Paris se sont approchés. "De toutes façons, il n'y a que des Noirs ici", a alors ajouté le préfet devant ces témoins, dont une hôtesse de l'air d'Air France, a-t-on indiqué de source judiciaire.
   
L'agent de sûreté a déposé plainte le 4 août au commissariat de Corbeil-Essonnes (Essonne). Sa plainte a ensuite été transmise au parquet de Créteil.
   
Le préfet, qui était coordinateur local pour la Réunion des Etats généraux de l'Outremer, a été suspendu "immédiatement" de sa fonction de coordinateur, a précisé vendredi le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, en ajoutant qu'il "ne (tolèrera) jamais que des propos racistes ou discriminants soient tenus dans notre pays, d'autant plus par un représentant de l'Etat, quel qu'il soit".
   
Paul Girot de Langlade avait été relaxé en appel en juin 2008 pour des propos assimilant les gens du voyage à des délinquants.
 

Première publication : 14/08/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)