Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

MODE

Les grandes maisons de couture présentent leur collection croisière 2016

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

EUROPE

Nouvelle vague de violence en Tchétchénie et au Daguestan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/08/2009

Huit policiers, deux rebelles tchétchènes et sept civils ont trouvé la mort au Daguestan et en Tchétchénie, ce vendredi. Le Caucase russe est actuellement le théâtre d'attaques de rebelles séparatistes et islamistes à répétition.

Reuters - Sept femmes ont été abattues dans un sauna vendredi au Daghestan, au coeur d'un Caucause miné par les attaques des rebelles islamistes que Moscou éprouve des difficultés grandissantes à endiguer.
 

Au moment où la fusillade avait lieu, d'autres insurgés islamistes ont attaqué un barrage de police à une quarantaine de km de la capitale de la République, Makhachkala. Quatre policiers ont été tués, a indiqué la police.
 

Par ailleurs, quatre policiers et deux rebelles séparatistes sont morts lors d'un affrontemernt en Tchétchénie près de la capitale, Grozny, rapportent les agences de presse russes. Un autre accrochage a fait cinq blessés chez les forces de l'ordre.
 

Mercredi, le ministre de la Construction de l'Ingouchie, autre république russe du nord-Caucase, a été abattu à bout portant dans son bureau, pourtant sévèrement gardé.
 
 

Première publication : 14/08/2009

COMMENTAIRE(S)