Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mariana", blessures chiliennes

En savoir plus

FOCUS

Niger : Agadez, perle du désert devenue hub migratoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Morales : "Le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, un signe de mépris"

En savoir plus

FACE À FACE

La droite est-elle de retour avec Laurent Wauquiez ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : coup d'envoi de la réforme de l'assurance-chômage

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une femme "moderne" ne peut pas être victime de violences conjugales"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'argent, tabou des députés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Léonard She Okitundu : "La RDC n'exclut pas des mesures de rétorsion contre l'UE"

En savoir plus

Economie

Le suédois Volvo pourrait être racheté par le chinois Geely

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2009

Selon un journal suédois, le constructeur chinois Geely Automobile est en passe d'acquérir la majorité des actions de Volvo Cars, fragilisé par la crise. Actuel propriétaire de la firme suédoise, Ford devrait toutefois rester dans son capital.

AFP - Le constructeur automobile suédois Volvo Cars est en passe d'être racheté par le groupe chinois Geely Automobile, affirme jeudi le quotidien économique suédois Dagens Industri.
   
"Le chinois Geely finalise un plan dans lequel le groupe achète la majorité des actions de Volvo Cars", affirme Dagens Industri, qui cite, sans la nommer, une source proche du dossier.
   
Selon le journal, Ford, l'actuel propriétaire américain de Volvo Cars, devrait prendre en août une décision formelle concernant la vente, ouvrant ainsi la voie à une reprise de sa filiale par le constructeur chinois.
   
Sollicité par l'AFP, un porte-parole de Ford a refusé de commenter, se contentant de dire que les discussions sur une possible vente de Volvo se poursuivaient.
   
"Nous nous attendons toujours à ce que le processus prenne du temps pour aboutir", a ajouté John Gardiner, un porte-parole de Ford.
   
Selon Dagens Industri, si l'affaire se conclut, elle valoriserait Volvo Cars à un montant oscillant entre "20 et 25 milliards de couronnes" (entre 1,9 et 2,4 milliards d'euros).
   
Ford, qui avait acquis la totalité du capital de Volvo Cars en 1999 pour 6,4 milliards de dollars, devrait néanmoins rester dans le capital du constructeur suédois qui enregistre des pertes, et qu'il souhaite vendre depuis l'automne 2008.
   
"Ford entend rester en tant qu'actionnaire minoritaire important (dans le capital de Volvo Cars, ndlr) pour au moins les sept ou huit prochaines années", écrit Dagens Industri.
   
Geely Automobile, le principal constructeur automobile chinois indépendant avec plus du quart du marché chinois, a une capacité de production annuelle estimée à 300.000 voitures.
   
L'an passé, Volvo Cars a vendu environ 375.000 voitures, un chiffre en baisse de 18% par rapport à 2007.
 

Première publication : 15/08/2009

COMMENTAIRE(S)