Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

Asie - pacifique

Première menace des Taliban contre les bureaux de vote

Vidéo par Claire BILLET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2009

Alors que les Taliban affirmaient jusqu'à présent qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales du 20 août, l'un de leur chef menace, pour la première fois, de les prendre pour cible.

AFP- Les talibans ont menacé dimanche pour la première fois d'attaquer directement les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales de jeudi prochain en Afghanistan, a annoncé à l'AFP leur porte-parole, Yousuf Ahmadi.
   

La menace, inscrite sur des tracts affichés et déposés dans des villages du sud du pays, a été authentifiée par le porte-parole auprès de l'AFP.
   
"Ce message vise à informer les habitants (de ne) pas participer aux élections, pour ne pas devenir une victime de nos opérations, parce que nous allons utiliser de nouvelles tactiques", indique ce texte.
   
"Nous utilisons de nouvelles tactiques visant les centres de vote. Quiconque sera blessé dans et autour des centres de vote en sera responsable, car il en aura été informé à l'avance", a déclaré Yousud Ahmadi à l'AFP.
   
"Nous allons accélérer nos activités la veille et le jour des élections", a ajouté le porte-parole, en précisant que les commandants talibans avaient été chargés d'ordonner à la population de boycotter le scrutin.
   
Les talibans avaient jusqu'ici appelé au boycott des élections, tout en indiquant qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote pour épargner les civils.
   
Le texte commence par un verset du Coran invitant les musulmans à ne pas rechercher l'amitié et la coopération des ennemis de l'islam.
   
L'exemplaire dont l'AFP a eu copie est adressé aux habitants de la ville de Kandahar, ancienne capitale du régime des talibans (1996-2001), et signé du mollah Ghulam Haidar, le commandant présumé des rebelles dans la ville.
   
D'autres lettres similaires, signées d'autres commandants, ont été diffusées dans plusieurs autres provinces du sud du pays, a indiqué M. Ahmadi.
   
Le texte souligne que les électeurs, en tant qu'alliés du gouvernement afghan et des troupes étrangères, seront considérés comme des ennemis de l'islam.
   
Les talibans ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, toujours déployée dans le pays et chargée de veiller à la sécurité des élections du 20 août.
   
Ils mènent depuis une sanglante rébellion qui a gagné du terrain ces deux dernières années, en particulier dans leurs bastions du sud et de l'est du pays. Mais ils ont également étendu leur influence dans le reste du pays, jusque-là plutôt calme.
 

Première publication : 16/08/2009

COMMENTAIRE(S)