Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Asie - pacifique

Première menace des Taliban contre les bureaux de vote

Vidéo par Claire BILLET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2009

Alors que les Taliban affirmaient jusqu'à présent qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales du 20 août, l'un de leur chef menace, pour la première fois, de les prendre pour cible.

AFP- Les talibans ont menacé dimanche pour la première fois d'attaquer directement les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales de jeudi prochain en Afghanistan, a annoncé à l'AFP leur porte-parole, Yousuf Ahmadi.
   

La menace, inscrite sur des tracts affichés et déposés dans des villages du sud du pays, a été authentifiée par le porte-parole auprès de l'AFP.
   
"Ce message vise à informer les habitants (de ne) pas participer aux élections, pour ne pas devenir une victime de nos opérations, parce que nous allons utiliser de nouvelles tactiques", indique ce texte.
   
"Nous utilisons de nouvelles tactiques visant les centres de vote. Quiconque sera blessé dans et autour des centres de vote en sera responsable, car il en aura été informé à l'avance", a déclaré Yousud Ahmadi à l'AFP.
   
"Nous allons accélérer nos activités la veille et le jour des élections", a ajouté le porte-parole, en précisant que les commandants talibans avaient été chargés d'ordonner à la population de boycotter le scrutin.
   
Les talibans avaient jusqu'ici appelé au boycott des élections, tout en indiquant qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote pour épargner les civils.
   
Le texte commence par un verset du Coran invitant les musulmans à ne pas rechercher l'amitié et la coopération des ennemis de l'islam.
   
L'exemplaire dont l'AFP a eu copie est adressé aux habitants de la ville de Kandahar, ancienne capitale du régime des talibans (1996-2001), et signé du mollah Ghulam Haidar, le commandant présumé des rebelles dans la ville.
   
D'autres lettres similaires, signées d'autres commandants, ont été diffusées dans plusieurs autres provinces du sud du pays, a indiqué M. Ahmadi.
   
Le texte souligne que les électeurs, en tant qu'alliés du gouvernement afghan et des troupes étrangères, seront considérés comme des ennemis de l'islam.
   
Les talibans ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, toujours déployée dans le pays et chargée de veiller à la sécurité des élections du 20 août.
   
Ils mènent depuis une sanglante rébellion qui a gagné du terrain ces deux dernières années, en particulier dans leurs bastions du sud et de l'est du pays. Mais ils ont également étendu leur influence dans le reste du pays, jusque-là plutôt calme.
 

Première publication : 16/08/2009

COMMENTAIRE(S)