Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Asie - pacifique

Première menace des Taliban contre les bureaux de vote

Vidéo par Claire BILLET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2009

Alors que les Taliban affirmaient jusqu'à présent qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales du 20 août, l'un de leur chef menace, pour la première fois, de les prendre pour cible.

AFP- Les talibans ont menacé dimanche pour la première fois d'attaquer directement les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales de jeudi prochain en Afghanistan, a annoncé à l'AFP leur porte-parole, Yousuf Ahmadi.
   

La menace, inscrite sur des tracts affichés et déposés dans des villages du sud du pays, a été authentifiée par le porte-parole auprès de l'AFP.
   
"Ce message vise à informer les habitants (de ne) pas participer aux élections, pour ne pas devenir une victime de nos opérations, parce que nous allons utiliser de nouvelles tactiques", indique ce texte.
   
"Nous utilisons de nouvelles tactiques visant les centres de vote. Quiconque sera blessé dans et autour des centres de vote en sera responsable, car il en aura été informé à l'avance", a déclaré Yousud Ahmadi à l'AFP.
   
"Nous allons accélérer nos activités la veille et le jour des élections", a ajouté le porte-parole, en précisant que les commandants talibans avaient été chargés d'ordonner à la population de boycotter le scrutin.
   
Les talibans avaient jusqu'ici appelé au boycott des élections, tout en indiquant qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote pour épargner les civils.
   
Le texte commence par un verset du Coran invitant les musulmans à ne pas rechercher l'amitié et la coopération des ennemis de l'islam.
   
L'exemplaire dont l'AFP a eu copie est adressé aux habitants de la ville de Kandahar, ancienne capitale du régime des talibans (1996-2001), et signé du mollah Ghulam Haidar, le commandant présumé des rebelles dans la ville.
   
D'autres lettres similaires, signées d'autres commandants, ont été diffusées dans plusieurs autres provinces du sud du pays, a indiqué M. Ahmadi.
   
Le texte souligne que les électeurs, en tant qu'alliés du gouvernement afghan et des troupes étrangères, seront considérés comme des ennemis de l'islam.
   
Les talibans ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, toujours déployée dans le pays et chargée de veiller à la sécurité des élections du 20 août.
   
Ils mènent depuis une sanglante rébellion qui a gagné du terrain ces deux dernières années, en particulier dans leurs bastions du sud et de l'est du pays. Mais ils ont également étendu leur influence dans le reste du pays, jusque-là plutôt calme.
 

Première publication : 16/08/2009

COMMENTAIRE(S)