Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Le Tchad en guerre contre Boko Haram

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le secret de la haute couture

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : Mario Draghi voit la vie en rose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'"apartheid" de Manuel Valls : un grand mot et des petits remèdes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emailgate" : "Hillary est sa pire ennemie"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

DÉBAT

La Libye dans le chaos : l'avenir du pays se joue-t-il au Maroc ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En trois ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

Asie - pacifique

Première menace des Taliban contre les bureaux de vote

Vidéo par Claire BILLET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/08/2009

Alors que les Taliban affirmaient jusqu'à présent qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales du 20 août, l'un de leur chef menace, pour la première fois, de les prendre pour cible.

AFP- Les talibans ont menacé dimanche pour la première fois d'attaquer directement les bureaux de vote lors des élections présidentielle et provinciales de jeudi prochain en Afghanistan, a annoncé à l'AFP leur porte-parole, Yousuf Ahmadi.
   

La menace, inscrite sur des tracts affichés et déposés dans des villages du sud du pays, a été authentifiée par le porte-parole auprès de l'AFP.
   
"Ce message vise à informer les habitants (de ne) pas participer aux élections, pour ne pas devenir une victime de nos opérations, parce que nous allons utiliser de nouvelles tactiques", indique ce texte.
   
"Nous utilisons de nouvelles tactiques visant les centres de vote. Quiconque sera blessé dans et autour des centres de vote en sera responsable, car il en aura été informé à l'avance", a déclaré Yousud Ahmadi à l'AFP.
   
"Nous allons accélérer nos activités la veille et le jour des élections", a ajouté le porte-parole, en précisant que les commandants talibans avaient été chargés d'ordonner à la population de boycotter le scrutin.
   
Les talibans avaient jusqu'ici appelé au boycott des élections, tout en indiquant qu'ils n'attaqueraient pas les bureaux de vote pour épargner les civils.
   
Le texte commence par un verset du Coran invitant les musulmans à ne pas rechercher l'amitié et la coopération des ennemis de l'islam.
   
L'exemplaire dont l'AFP a eu copie est adressé aux habitants de la ville de Kandahar, ancienne capitale du régime des talibans (1996-2001), et signé du mollah Ghulam Haidar, le commandant présumé des rebelles dans la ville.
   
D'autres lettres similaires, signées d'autres commandants, ont été diffusées dans plusieurs autres provinces du sud du pays, a indiqué M. Ahmadi.
   
Le texte souligne que les électeurs, en tant qu'alliés du gouvernement afghan et des troupes étrangères, seront considérés comme des ennemis de l'islam.
   
Les talibans ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, toujours déployée dans le pays et chargée de veiller à la sécurité des élections du 20 août.
   
Ils mènent depuis une sanglante rébellion qui a gagné du terrain ces deux dernières années, en particulier dans leurs bastions du sud et de l'est du pays. Mais ils ont également étendu leur influence dans le reste du pays, jusque-là plutôt calme.
 

Première publication : 16/08/2009

COMMENTAIRE(S)