Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

Le ramadan en France, une affaire privée

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/08/2009

Vivre le ramadan en France se révèle bien différent pour les musulmans que dans leur pays d'origine. Sans horaires aménagés et loin de la famille, le mois du jeûne dans l'Hexagone perd de sa convivialité.

Alors que, d'après un sondage CSA de 2006, près de 88% des musulmans de France font le ramadan, il n’est pas question de bouleverser le fonctionnement de la société le temps de cet événement dans la très laïque République française.

 

"Ici, on le fait seul. Dans la vie quotidienne, rien n’indique que le ramadan a commencé. En ville, il faut aller dans les quartiers les plus mélangés comme Barbès, à Paris, où les gens font leurs courses pour la rupture du jeûne et où l’on trouve de nombreux commerces orientaux, pour savoir qu’il a lieu", déplore la plupart des croyants, à l’instar de Sinaly Diakité, un Malien de 33 ans.

 

Les horaires de travail ne sont pas aménagés par les autorités

 

"Au Maroc, les gens se réunissent pour manger. Mais ici, en France, ce n’est pas le cas : je vis seul et ma famille ne se rassemble pas à cause de nos horaires de boulot différents", renchérit Hassan, un Marocain installé dans l’Hexagone. Au mieux, les rituels du mois sacré se partage en petit comité. "Nous servons 100 ftour [repas pris au moment de la rupture du jeûne, ndlr] par jour pendant le ramadan", explique Zouheir Brek, imam de la mosquée des Mureaux dans la banlieue de Paris, qui, au téléphone, salue son interlocuteur d’un "salam aleikoum" très chaleureux.

 

S’ils nourrissent une certaine nostalgie du "pays" à l’occasion du ramadan, les musulmans de France ne cherchent toutefois pas à fuir leur pays d’adoption quand il se profile à l’horizon. Dans un récent sondage, 60 % d’entre eux vont même jusqu’à dire qu’ils se sentent bien intégrés dans l’Hexagone, à l’image du Turc Mourat Erpuyan, qui habite Nancy : "Comme la Turquie, la France est un pays laïc. Les horaires de travail ne sont pas aménagés par les autorités pendant le mois sacré. Et à Nancy, nous avons la chance d’avoir deux mosquées où le prêche est en langue turque, alors que l’essentiel de la prière se fait en arabe. Je ne ressens donc que peu de différence entre les deux pays."

 

 

Première publication : 17/08/2009

COMMENTAIRE(S)