Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Afrique

Al-Qaïda au Maghreb revendique l'attentat de Nouakchott

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/08/2009

Le groupuscule Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attentat-suicide perpétré le 8 août contre l'ambassade de France à Nouakchott. Deux ressortissants français avaient été blessés dans l'attaque.

AFP - Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attentat suicide du 8 août contre l'ambassade de France à Nouakchott, rapporte mardi le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE).

La revendication est accompagnée, selon le SITE, par une photographie du kamikaze, identifié comme Abu Obeida Musa al-Basri, et qui habitait le quartier Basra dans la capitale mauritanienne.

La photographie montre un homme portant l'habit traditionnel mauritanien et brandissant une arme en plein désert.

L'auteur de l'attaque a péri dans l'explosion de la charge qu'il transportait et qui n'a que légèrement blessé deux Français, deux gendarmes attachés à la protection de la chancellerie mais qui n'étaient pas de service au moment de l'attentat, et une Mauritanienne.

Le site islamiste qui porte la revendication indique, selon le centre américain, que l'auteur de l'attentat avait rejoint l'Aqim il y a un an et qu'il avait exprimé le désir de devenir un "martyr".

L'Aqim affirme, selon le SITE, que l'attaque était une riposte aux agressions des "Croisés", notamment la France, et des dirigeants mauritaniens contre l'islam et les musulmans.

Le groupe a reconnu que l'assaillant n'avait pas réussi à entrer dans l'enceinte de l'ambassade en raison de la présence d'une barrière, mais affirmé que l'explosion avait blessé plusieurs gardes français.

Après l'attentat, le ministre mauritanien de l'Intérieur de l'époque, Mohamed Ould R'Zeizim, avait indiqué que le kamikaze était un Mauritanien "recruté par les salafistes" et entraîné "dans des camps" situés dans le Sahara.

Première publication : 18/08/2009

COMMENTAIRE(S)