Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au moins 300 morts en Somalie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Nucléaire iranien : l’accord historique en péril ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Baisse des APL, hausse de la CSG, suppression de l’ISF : Macron persiste et signe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le président parle dans le téléviseur"

En savoir plus

Sports

Tahri décroche la première médaille française

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/08/2009

Bob Tahri offre à la France sa première médaille de ces Mondiaux en prenant la 3e place du 3000 m steeple, derrière les Kenyans Ezekiel Kemboi, vainqueur, et Richard Mateelong. Le Français a battu son propre record d’Europe, en 8’01"18.

AFP - Bob Tahri a offert à la France sa première médaille de ces Championnats du monde en prenant la 3e place du 3000 m steeple, derrière les Kenyans Ezekiel Kemboi, vainqueur, et Richard Mateelong, mardi à Berlin.
   
Tahri, 30 ans, en a profité pour établir un nouveau record d'Europe (8:01.18). A Metz, le 3 juillet dernier, il avait déjà battu la marque continentale en 8 min 02.19.
   
Depuis 1999, le Messin, 30 ans, a participé à toutes les finales d'un rendez-vous planétaire (JO, Mondiaux) sauf celle des JO-2000.
   
Aux Mondiaux-2003, il avait pris la 4e place. A Pékin (JO-2008), Osaka (Mondiaux-2007) et à Edmonton (Mondiaux-2001), il s'était classé cinquième.
   
Kemboi succède à son compatriote Brimin Kipruto, le champion olympique seulement 7e de la course. Triple médaillé d'argent aux Mondiaux (2003, 2005 et 2007), Kemboi a franchi la ligne en 8 min 00 sec 43 devant Mateelong (8:00.89).
   
Lancée par le Sud-Africain Ruben Ramolefi, la lutte s'est vite organisée autour des quatre Kenyans (Kemboi, Mateelong, Kipruto et Koech) et de Tahri.
   
Le Messin s'est retrouvé au milieu du quatuor peu après le 1er kilomètre.
   
A 400 m de la ligne, Koech menait encore devant Kemboi et Tahri mais Kemboi a produit son attaque fatale dans l'avant-dernier virage.
   
Rejoint puis passé par Mateelong à l'entrée de la dernière ligne droite, Tahri était encore quatrième au franchissement de l'ultime haie, à 50 mètres de l'arrive.
   
Mais l'élève de Jean-Michel Dirringer s'est parfaitement arraché pour passer Koech (4e en 8:01.26) assurant sa médaille en cassant sur la ligne.
   
Le Français Mahiédine Mekhissi, vice-champion olympique et également prétendant à un podium, avait abandonné en série, victime d'une pubalgie.
   
Environ 90 minutes avant la course, le contrôle positif du Marocain Jamal Chatbi, qualifié pour cette finale, avait été annoncé. Chatbi, finalement absent de la course, a subi un contrôle antidopage positif le samedi 15 août, à la veille de son entrée en lice, au clenbuterol, un anabolisant.
   
 

Première publication : 18/08/2009

COMMENTAIRE(S)