Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Les cinq sprinteurs jamaïcains contrôlés positif ne courront pas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2009

Les cinq Jamaïcains contrôlés positifs, puis blanchis et autorisés à participer aux Mondiaux de Berlin, ne courront finalement pas. En cause : La commission d'appel de la commission antidopage jamaïcaine n'a toujours pas rendu son verdict.

AFP - Les cinq Jamaïquains contrôlés positif lors de leurs sélections nationales, en attente d'une décision de leur commission antidopage, ne participeront pas aux relais des Championnats du monde 2009 de Berlin, a annoncé mercredi Nick Davies, le porte-parole de l'IAAF.

"Selon les informations que nous avons de la part de la fédération jamaïquaine, ils ne courront pas", a expliqué M. Davies lors d'une conférence de presse.

"Cette décision émane de la fédération jamaïquaine", a-t-il insisté.

Sheri-Ann Brooks (4x100 m), Yohan Blake (4x100 m), Marvin Anderson (4x100 m), Lansford Spence (4x400 m) et Allodin Fothergill (4x400 m) avaient été contrôlés positif à un produit stimulant, la methylhexanamine, fin juin.

Après les avoir blanchi, la commission antidopage jamaïquaine (JADCO) avait fait appel de cette décision.

La commission d'appel de la JADCO devait initialement se réunir lundi et l'IAAF espérait avoir une réponse mardi.

En l'absence de réunion de cette commission d'appel, l'IAAF avait indiqué que les athlètes pouvaient théoriquement participer aux relais en l'absence d'une décision de la JADCO, tout en plaçant les responsables jamaïquains devant leurs responsabilités.

"C'est maintenant à l'équipe jamaïquaine de décider de les aligner ou non: il y a deux options. Soit les athlètes en question ne courent pas et la situation est claire, soit ils courent et si après coup la commission les déclare coupable, il faudra annuler les résultats", avait rappelé le secrétaire général de l'IAAF, Pierre Weiss.

Première publication : 19/08/2009

COMMENTAIRE(S)