Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Mauritanie : le typha, catastrophe écologique, se transforme en petit miracle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Valérie Ekoumé, la nouvelle pop africaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mugabe veut mourir sur scène"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agences européennes cherchent adresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Moscovici : "Je veux que le 5 décembre, nous ayons une "liste noire" de paradis fiscaux"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Liberté de la presse : les crimes contres les journalistes européens impunis?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Guerre de Bosnie-Herzégovine : le procès de Ratko Mladic touche à sa fin

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Proche-Orient : le processus de réconciliation Fatah-Hamas en bonne voie

En savoir plus

Sports

Les cinq sprinteurs jamaïcains contrôlés positif ne courront pas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2009

Les cinq Jamaïcains contrôlés positifs, puis blanchis et autorisés à participer aux Mondiaux de Berlin, ne courront finalement pas. En cause : La commission d'appel de la commission antidopage jamaïcaine n'a toujours pas rendu son verdict.

AFP - Les cinq Jamaïquains contrôlés positif lors de leurs sélections nationales, en attente d'une décision de leur commission antidopage, ne participeront pas aux relais des Championnats du monde 2009 de Berlin, a annoncé mercredi Nick Davies, le porte-parole de l'IAAF.

"Selon les informations que nous avons de la part de la fédération jamaïquaine, ils ne courront pas", a expliqué M. Davies lors d'une conférence de presse.

"Cette décision émane de la fédération jamaïquaine", a-t-il insisté.

Sheri-Ann Brooks (4x100 m), Yohan Blake (4x100 m), Marvin Anderson (4x100 m), Lansford Spence (4x400 m) et Allodin Fothergill (4x400 m) avaient été contrôlés positif à un produit stimulant, la methylhexanamine, fin juin.

Après les avoir blanchi, la commission antidopage jamaïquaine (JADCO) avait fait appel de cette décision.

La commission d'appel de la JADCO devait initialement se réunir lundi et l'IAAF espérait avoir une réponse mardi.

En l'absence de réunion de cette commission d'appel, l'IAAF avait indiqué que les athlètes pouvaient théoriquement participer aux relais en l'absence d'une décision de la JADCO, tout en plaçant les responsables jamaïquains devant leurs responsabilités.

"C'est maintenant à l'équipe jamaïquaine de décider de les aligner ou non: il y a deux options. Soit les athlètes en question ne courent pas et la situation est claire, soit ils courent et si après coup la commission les déclare coupable, il faudra annuler les résultats", avait rappelé le secrétaire général de l'IAAF, Pierre Weiss.

Première publication : 19/08/2009

COMMENTAIRE(S)