Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Sports

Les cinq sprinteurs jamaïcains contrôlés positif ne courront pas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2009

Les cinq Jamaïcains contrôlés positifs, puis blanchis et autorisés à participer aux Mondiaux de Berlin, ne courront finalement pas. En cause : La commission d'appel de la commission antidopage jamaïcaine n'a toujours pas rendu son verdict.

AFP - Les cinq Jamaïquains contrôlés positif lors de leurs sélections nationales, en attente d'une décision de leur commission antidopage, ne participeront pas aux relais des Championnats du monde 2009 de Berlin, a annoncé mercredi Nick Davies, le porte-parole de l'IAAF.

"Selon les informations que nous avons de la part de la fédération jamaïquaine, ils ne courront pas", a expliqué M. Davies lors d'une conférence de presse.

"Cette décision émane de la fédération jamaïquaine", a-t-il insisté.

Sheri-Ann Brooks (4x100 m), Yohan Blake (4x100 m), Marvin Anderson (4x100 m), Lansford Spence (4x400 m) et Allodin Fothergill (4x400 m) avaient été contrôlés positif à un produit stimulant, la methylhexanamine, fin juin.

Après les avoir blanchi, la commission antidopage jamaïquaine (JADCO) avait fait appel de cette décision.

La commission d'appel de la JADCO devait initialement se réunir lundi et l'IAAF espérait avoir une réponse mardi.

En l'absence de réunion de cette commission d'appel, l'IAAF avait indiqué que les athlètes pouvaient théoriquement participer aux relais en l'absence d'une décision de la JADCO, tout en plaçant les responsables jamaïquains devant leurs responsabilités.

"C'est maintenant à l'équipe jamaïquaine de décider de les aligner ou non: il y a deux options. Soit les athlètes en question ne courent pas et la situation est claire, soit ils courent et si après coup la commission les déclare coupable, il faudra annuler les résultats", avait rappelé le secrétaire général de l'IAAF, Pierre Weiss.

Première publication : 19/08/2009

COMMENTAIRE(S)