Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

Sports

La rumeur n'empêche pas Caster Semenya de remporter l'or sur 800 m

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Le doute persiste mais la victoire est là. La Sud-Africaine Casper Semenya a gagné haut la main la finale du 800 m en 1'55"45 malgré les suspicions de la Fédération internationale sur le fait qu'elle ne soit pas vraiment une femme.

AFP - La Sud-Africaine Casper Semenya, dont la fémininité a été mise en doute, a survolé la finale du 800 mètres des championnats du monde d’athlétisme de Berlin.

L’athlète de 18 ans a bouclé les deux tours de piste en 1’55''45. La Kenyane Janeth Jepkosgei, tenante du titre, a pris la deuxième place à plus de deux secondes devant la Britannique Jenny Meadows.

Quelques heures avant la course, la Fédération internationale (IAAF) avait annoncé que Caster Semenya avait commencé à être soumise à des tests de féminité.

“Dans le cas de cette athlète, après sa réussite aux championnats d’Afrique junior, les rumeurs, les ragots ont commencé à se propager”, a déclaré Nick Davies, porte-parole de l’IAAF.

“Ces examens de vérification de sa féminité sont une procédure extrêmement complexe, a-t-il ajouté. Nous ne disposons d’aucun élément déterminant qui aboutirait au fait qu’elle ne soit pas autorisée à courir.”

Caster Semenya a pulvérisé mercredi son record personnel d’une minute et 56,72 secondes qu’elle avait établi le 31 juillet en progressant déjà de huit secondes par rapport à 2008.
 

Première publication : 19/08/2009

COMMENTAIRE(S)