Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Loi asile et immigration : un texte qui divise la majorité présidentielle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa cryptomonnaie officielle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et en même temps j'expulse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin : une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive turque sur Afrin en Syrie : un nouveau rapport de force entre Damas et Ankara ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gabriel Attal : "Les propos de Laurent Wauquiez sont indignes et pas au niveau du chef d'un grand parti d'opposition"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Guillaume Larrivé : "On voit que la meute est en marche aux ordres de l'Élysée"

En savoir plus

Sports

La rumeur n'empêche pas Caster Semenya de remporter l'or sur 800 m

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Le doute persiste mais la victoire est là. La Sud-Africaine Casper Semenya a gagné haut la main la finale du 800 m en 1'55"45 malgré les suspicions de la Fédération internationale sur le fait qu'elle ne soit pas vraiment une femme.

AFP - La Sud-Africaine Casper Semenya, dont la fémininité a été mise en doute, a survolé la finale du 800 mètres des championnats du monde d’athlétisme de Berlin.

L’athlète de 18 ans a bouclé les deux tours de piste en 1’55''45. La Kenyane Janeth Jepkosgei, tenante du titre, a pris la deuxième place à plus de deux secondes devant la Britannique Jenny Meadows.

Quelques heures avant la course, la Fédération internationale (IAAF) avait annoncé que Caster Semenya avait commencé à être soumise à des tests de féminité.

“Dans le cas de cette athlète, après sa réussite aux championnats d’Afrique junior, les rumeurs, les ragots ont commencé à se propager”, a déclaré Nick Davies, porte-parole de l’IAAF.

“Ces examens de vérification de sa féminité sont une procédure extrêmement complexe, a-t-il ajouté. Nous ne disposons d’aucun élément déterminant qui aboutirait au fait qu’elle ne soit pas autorisée à courir.”

Caster Semenya a pulvérisé mercredi son record personnel d’une minute et 56,72 secondes qu’elle avait établi le 31 juillet en progressant déjà de huit secondes par rapport à 2008.
 

Première publication : 19/08/2009

COMMENTAIRE(S)