Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

Sports

Burnley, un petit poucet à la faim d'ogre

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 20/08/2009

En faisant chuter dès la deuxième journée de Premier League le champion en titre, Manchester United, le Burnley Football Club, tout juste promu dans l'élite, a réalisé la surprise de la semaine. Gros plan sur un petit club chargé d'histoire...

À la 19e minute du match entre Burnley (BFC) et Manchester United (MU), il s’est passé quelque chose d’extraordinaire sur la pelouse de ce petit club du nord de l'Angleterre tout juste promu en Premier League, l’élite du football anglais. L’attaquant Robbie Blake, 33 ans bien sonnés, feinte le gardien de Manchester, Ben Foster, et marque. Champion en titre et finaliste malheureux de la dernière Ligue des Champions, l’ogre anglais ne s’en remettra pas. Score final : un but à zéro. Si la victoire de Burnley est la plus grosse surprise de la deuxième journée du championnat anglais, elle constitue aussi la première défaite des Red Devils contre le BFC depuis 1968, et le premier triomphe à domicile en Premier League du petit poucet de la compétition depuis 33 ans...
  

Une sacrée soirée donc, pour les supporters de l’équipe de cette ville de 75 000 habitants du Lancaster située à 50 km de Manchester. Au lendemain de cette surprenante victoire, le populaire quotidien "The Sun" a pourtant joué la sobriété, en titrant "Burnley 1 Man U 0". Mais qui est donc Burnley ? Un petit club choisi par "mère bonne fortune" pour jouer un vilain tour aux stars de Sir Alex Ferguson, l’entraîneur de Manchester United ?
  

Un historique du foot anglais  

 

Les chiffres ne plaident effectivement guère en faveur du BFC. Le transfert record réalisé par le club cette année s’élève à trois millions de livres (3,5 millions d’euros). La capacité de son stade, le Turf Moor, ne dépasse pas 22 000 spectateurs... Rien à voir avec MU, dont l'enceinte d'Old Trafford peut accueillir plus de 70 000 fans, et dont le budget stratosphérique lui permet de jouer les premiers rôles sur le marché des transferts. Ainsi, cette année, "Man U" s'est distingué avec la vente record de Cristiano Ronaldo pour plus de 90 millions d’euros au Real Madrid et par quelques "modestes" achats pour un montant total qui atteint toutefois... 23 millions d’euros.
  

Reste qu'assimiler la victoire de Burnley à une erreur de parcours anecdotique de Wayne Rooney et de ses coéquipiers serait aller un peu vite en besogne. Le BFC est l’un des quatre clubs anglais à avoir gagné les quatre championnats professionels du pays, ce qui lui confère le titre de club "historique" du foot anglais. Fondé en 1883, le BFC a participé à la mise en place, en 1888, de ce qui deviendra la Premier League. Jusqu’en 2004, l’équipe détenait par ailleurs un sacré record : elle avait gagné la Premier League en 1921 sans avoir perdu un seul match en 30 rencontres. Au plus fort de la gloire du club, dans les années 1920, son stade a en outre accueilli 54 000 personnes. Une belle performance.
  

Près de 90 ans plus tard, certes, Burnley a perdu de sa superbe, après un long exil loin de l’élite. Mais un club qui revendique quatre groupes de supporters différents malgré ses performances en dents de scie ne doit pas être pris à la légère. Manchester United en sait désormais quelque chose...

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)