Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de retour sur le marché obligataire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Destructeur", le feu ravage la Corse et le Sud-Est

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'absence remarquée de Macron à la conférence sur le sida

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

Moyen-Orient

La communauté internationale condamne les attentats de Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Au lendemain des attentats qui ont tué une centaine de personnes dans la capitale irakienne, l'Otan, l'ONU, l'Union européenne (UE) et les États-Unis ont condamné d'une même voix des attaques "lâches" et absurdes".

AFP - Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a condamné mercredi les deux attentats commis à Bagdad les qualifiant d'"attaques lâches et absurdes".
   
"Au nom de l'Otan, je condamne dans les termes les plus forts les attaques terroristes commises aujourd'hui à Bagdad", a déclaré M. Rasmussen dans un communiqué.
   
"Ces tragiques pertes humaines et ces souffrances soulignent, encore une fois, le grave danger que la menace terroriste nous pose à tous", ajoute M. Rasmussen qui a pris ses fonctions à la tête de l'Alliance atlantique au début du mois.
   
Un double attentat au camion piégé mercredi en plein coeur de Bagdad a fait au moins 95 morts et environ 600 blessés.
   
Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné "dans les termes les plus forts les attentats terroristes", l'Union européenne les qualifiant de "brutaux" et les Etats-Unis, qui déploient toujours en Irak quelque 130.000 soldats, dénonçant des "actes de violence absurdes".
   
Le secrétaire général de l'Otan a par ailleurs promis que l'Otan continuera à entraîner les forces de sécurité irakiennes et "à coopérer dans la lutte contre le fléau du terrorisme".
  

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)