Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

Moyen-Orient

La communauté internationale condamne les attentats de Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Au lendemain des attentats qui ont tué une centaine de personnes dans la capitale irakienne, l'Otan, l'ONU, l'Union européenne (UE) et les États-Unis ont condamné d'une même voix des attaques "lâches" et absurdes".

AFP - Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a condamné mercredi les deux attentats commis à Bagdad les qualifiant d'"attaques lâches et absurdes".
   
"Au nom de l'Otan, je condamne dans les termes les plus forts les attaques terroristes commises aujourd'hui à Bagdad", a déclaré M. Rasmussen dans un communiqué.
   
"Ces tragiques pertes humaines et ces souffrances soulignent, encore une fois, le grave danger que la menace terroriste nous pose à tous", ajoute M. Rasmussen qui a pris ses fonctions à la tête de l'Alliance atlantique au début du mois.
   
Un double attentat au camion piégé mercredi en plein coeur de Bagdad a fait au moins 95 morts et environ 600 blessés.
   
Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné "dans les termes les plus forts les attentats terroristes", l'Union européenne les qualifiant de "brutaux" et les Etats-Unis, qui déploient toujours en Irak quelque 130.000 soldats, dénonçant des "actes de violence absurdes".
   
Le secrétaire général de l'Otan a par ailleurs promis que l'Otan continuera à entraîner les forces de sécurité irakiennes et "à coopérer dans la lutte contre le fléau du terrorisme".
  

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)