Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

Moyen-Orient

La communauté internationale condamne les attentats de Bagdad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

Au lendemain des attentats qui ont tué une centaine de personnes dans la capitale irakienne, l'Otan, l'ONU, l'Union européenne (UE) et les États-Unis ont condamné d'une même voix des attaques "lâches" et absurdes".

AFP - Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a condamné mercredi les deux attentats commis à Bagdad les qualifiant d'"attaques lâches et absurdes".
   
"Au nom de l'Otan, je condamne dans les termes les plus forts les attaques terroristes commises aujourd'hui à Bagdad", a déclaré M. Rasmussen dans un communiqué.
   
"Ces tragiques pertes humaines et ces souffrances soulignent, encore une fois, le grave danger que la menace terroriste nous pose à tous", ajoute M. Rasmussen qui a pris ses fonctions à la tête de l'Alliance atlantique au début du mois.
   
Un double attentat au camion piégé mercredi en plein coeur de Bagdad a fait au moins 95 morts et environ 600 blessés.
   
Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné "dans les termes les plus forts les attentats terroristes", l'Union européenne les qualifiant de "brutaux" et les Etats-Unis, qui déploient toujours en Irak quelque 130.000 soldats, dénonçant des "actes de violence absurdes".
   
Le secrétaire général de l'Otan a par ailleurs promis que l'Otan continuera à entraîner les forces de sécurité irakiennes et "à coopérer dans la lutte contre le fléau du terrorisme".
  

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)