Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FRANCE

Le ramadan commencera samedi au lever du soleil

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/08/2009

Le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, a indiqué que le ramadan débuterait samedi pour les musulmans de France, lors de "la nuit du doute" organisée à la Grande Mosquée de Paris.

AFP - Le ramadan, mois de jeûne rituel des musulmans, débutera samedi en France, a annoncé jeudi soir le président du Conseil français du culte musulman (CFCM).

"Le premier jour du mois sacré de Ramadan pour l'an 1430 de l'Hégire correspondra au samedi 22 août 2009", a annoncé Mohammed Moussaoui, président du CFCM, lors de la cérémonie de "la nuit du doute", à la Grande Mosquée de Paris.

"A cette occasion, le Conseil français du culte musulman présente ses meilleurs voeux à toute la communauté musulmane de France et appelle à ce que les valeurs de solidarité et de partage que symbolise ce mois béni puissent s'exprimer davantage en cette période de crise", a-t-il ajouté, devant la presse et quelques rares fidèles en raison des vacances.

Le conseil de "la nuit du doute" avait réuni pendant une heure et demie autour d'une même table théologiens, imams et représentants d'associations musulmanes. Leur décision a été "unanime", a précisé à l'AFP Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris.

"Il est essentiel pour nous que la communauté musulmane de France commence à jeûner le même jour indépendamment de ce qui peut se passer hors de France. C'est l'unité des musulmans de France qui prévaut sur toute autre considération", a ajouté à l'AFP M. Moussaoui.

"Pour ceux qui voudraient faire autrement, qu'ils n'en fassent pas un objet de dissension", a-t-il ajouté, en référence à des croyants qui préféreraient se caler sur le début du jeûne de leur pays d'origine.

Si quelques pays se sont prononcés pour le vendredi 21 comme la Turquie ou la Libye, "la majorité s'est prononcée pour le samedi 22", a souligné le représentant de l'islam en France, après avoir reçu des appels d'Egypte et de Jordanie notamment.

Rania, une musulmane de 44 ans qui "ne pratique pas quotidiennement mais observe le ramadan", a fait spécialement le déplacement à la Grande Mosquée pour cette annonce. "Je vais prévenir ma mère et après c'est le téléphone arabe", dit-elle malicieusement.

L'observance du ramadan, qui implique notamment de s'abstenir de boire et de manger du "lever de l'aube" (vers 5h15 dans la région parisienne) au coucher du soleil (vers 21h dans la même zone) devrait être particulièrement pénible cette année étant donné la longueur des jours et la chaleur prévue.

Sur le chiffre généralement admis de 5 millions de musulmans vivant en France, 70% affirment observer le jeûne du ramadan, un chiffre stable par rapport à 2001 mais en forte hausse depuis 1989 (60%), selon un sondage Ifop sur l'islam en France en 2009 rendu public jeudi.
 

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)