Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre l’organisation ei en Irak : l'étau se resserre sur Mossoul

En savoir plus

Economie

La Suisse touche le jackpot en se retirant de la banque UBS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

La Suisse, qui a vendu ce jeudi son placement de 9 % dans la banque UBS, a dégagé un bénéfice net de 790 millions d'euros de l'opération. Le pays avait annoncé mercredi son désengagement "intégral" de l'établissement.

AFP - La Suisse, qui avait annoncé la veille son désengagement "intégral" de la banque UBS, a vendu son placement de 9% dans l'établissement à 16,50 francs suisses par titre, dégageant un bénéfice net de 1,2 milliard pour la Confédération.

"En se désengageant intégralement d'UBS, la Confédération a récupéré entièrement son investissement initial dans l'emprunt à conversion obligatoire d'UBS", a précisé le ministère des Finances dans un communiqué.

Le prix annoncé correspond à la fourchette haute des analystes, qui tablaient sur un prix situé entre 16 et 16,50 francs suisses par action.

"La transaction a été très bien accueillie par les investisseurs et les titres mis en vente ont été souscrits plusieurs fois", a souligné le Département fédéral des Finances.

Les autorités suisses avaient annoncé mercredi, après la conclusion du litige judiciaire d'UBS aux Etats-Unis, avoir "chargé un consortium bancaire de placer les 332,2 millions d'actions UBS qui résultent de la conversion de l'emprunt à conversion obligatoire".

La Confédération a également vendu les coupons de l'emprunt à conversion obligatoire à UBS pour 1,8 milliard de francs suisses.

Berne empoche ainsi 7,3 milliards, après avoir injecté 6 milliards dans l'établissement dans le cadre d'un plan de sauvetage en octobre 2008, soit un bénéfice d'environ 1,2 milliard (791 millions d'euros).

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)