Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : après 5 mois de blocage, un gouvernement voit le jour

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : 15 jours de prison pour Alexeï Navalny

En savoir plus

Economie

La Suisse touche le jackpot en se retirant de la banque UBS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

La Suisse, qui a vendu ce jeudi son placement de 9 % dans la banque UBS, a dégagé un bénéfice net de 790 millions d'euros de l'opération. Le pays avait annoncé mercredi son désengagement "intégral" de l'établissement.

AFP - La Suisse, qui avait annoncé la veille son désengagement "intégral" de la banque UBS, a vendu son placement de 9% dans l'établissement à 16,50 francs suisses par titre, dégageant un bénéfice net de 1,2 milliard pour la Confédération.

"En se désengageant intégralement d'UBS, la Confédération a récupéré entièrement son investissement initial dans l'emprunt à conversion obligatoire d'UBS", a précisé le ministère des Finances dans un communiqué.

Le prix annoncé correspond à la fourchette haute des analystes, qui tablaient sur un prix situé entre 16 et 16,50 francs suisses par action.

"La transaction a été très bien accueillie par les investisseurs et les titres mis en vente ont été souscrits plusieurs fois", a souligné le Département fédéral des Finances.

Les autorités suisses avaient annoncé mercredi, après la conclusion du litige judiciaire d'UBS aux Etats-Unis, avoir "chargé un consortium bancaire de placer les 332,2 millions d'actions UBS qui résultent de la conversion de l'emprunt à conversion obligatoire".

La Confédération a également vendu les coupons de l'emprunt à conversion obligatoire à UBS pour 1,8 milliard de francs suisses.

Berne empoche ainsi 7,3 milliards, après avoir injecté 6 milliards dans l'établissement dans le cadre d'un plan de sauvetage en octobre 2008, soit un bénéfice d'environ 1,2 milliard (791 millions d'euros).

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)