Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

Economie

La Suisse touche le jackpot en se retirant de la banque UBS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/08/2009

La Suisse, qui a vendu ce jeudi son placement de 9 % dans la banque UBS, a dégagé un bénéfice net de 790 millions d'euros de l'opération. Le pays avait annoncé mercredi son désengagement "intégral" de l'établissement.

AFP - La Suisse, qui avait annoncé la veille son désengagement "intégral" de la banque UBS, a vendu son placement de 9% dans l'établissement à 16,50 francs suisses par titre, dégageant un bénéfice net de 1,2 milliard pour la Confédération.

"En se désengageant intégralement d'UBS, la Confédération a récupéré entièrement son investissement initial dans l'emprunt à conversion obligatoire d'UBS", a précisé le ministère des Finances dans un communiqué.

Le prix annoncé correspond à la fourchette haute des analystes, qui tablaient sur un prix situé entre 16 et 16,50 francs suisses par action.

"La transaction a été très bien accueillie par les investisseurs et les titres mis en vente ont été souscrits plusieurs fois", a souligné le Département fédéral des Finances.

Les autorités suisses avaient annoncé mercredi, après la conclusion du litige judiciaire d'UBS aux Etats-Unis, avoir "chargé un consortium bancaire de placer les 332,2 millions d'actions UBS qui résultent de la conversion de l'emprunt à conversion obligatoire".

La Confédération a également vendu les coupons de l'emprunt à conversion obligatoire à UBS pour 1,8 milliard de francs suisses.

Berne empoche ainsi 7,3 milliards, après avoir injecté 6 milliards dans l'établissement dans le cadre d'un plan de sauvetage en octobre 2008, soit un bénéfice d'environ 1,2 milliard (791 millions d'euros).

Première publication : 20/08/2009

COMMENTAIRE(S)