Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Le ramadan commence samedi dans la plupart des pays musulmans

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2009

Le mois de jeûne auquel se soumettent les musulmans débute samedi dans la plupart des pays arabes et en Iran. Seuls la Libye et les chiites libanais ont annoncé qu'il commençait, pour eux, ce vendredi.

AFP - Le mois de jeûne musulman du ramadan débute samedi dans la majorité des pays arabes et en Iran, la Mecque s'apprêtant à accueillir des milliers de pèlerins à cette occasion malgré la menace de la grippe porcine.

Les autorités religieuses en Arabie saoudite, berceau du rite sunnite, et dans l'Iran chiite ont fixé à partir d'observations astronomiques à samedi le début du ramadan.

Ce mois sacré, qui constitue l'un des cinq piliers de l'islam, commencera le même jour en Irak, en Egypte, en Jordanie, au Koweït, aux Emirats arabes unis, au Qatar, à Bahreïn, en Syrie, au Yémen, en Tunisie, en Algérie, au Soudan et dans les territoires palestiniens.

La Libye a annoncé pour ce vendredi le début du ramadan, de même que l'autorité chiite libanaise. Mais pour les sunnites du Liban il commencera samedi.

Pendant ce mois, les musulmans doivent s'abstenir de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Le ramadan, durant lequel le Coran a été révélé au prophète Mahomet, est censé être un mois de jeûne et de charité.

Pendant ce mois, La Mecque, premier lieu saint de l'islam en Arabie saoudite, rassemble traditionnellement des centaines de milliers de fervents pour le petit pèlerinage de la Omra.

Et cette année, les pèlerins continuent de s'y rendre même si l'afflux est en recul en raison du risque de propagation de la grippe porcine parmi les pèlerins et les restrictions imposées par certains pays.

L'Iran a interdit tout voyage en Arabie saoudite pendant le ramadan et l'Egypte a décidé d'interdire la Omra aux plus de 65 ans et aux moins de 25 ans. Les représentants des musulmans de France ont également déconseillé d'effectuer cette année la Omra.

Les mises en garde des gouvernements et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont accentué les craintes des risques de contamination dans les lieux où se rassemblent les foules.

Les musulmans peuvent accomplir la Omra tout au long de l'année contrairement au Hajj, ou grand pèlerinage, qui a des dates fixes et qui tombe cette année fin novembre.
 

Première publication : 21/08/2009

COMMENTAIRE(S)