Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

Moyen-Orient

Mitchell souhaite relancer les négociations israélo-palestiniennes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/08/2009

L'émissaire américain au Proche-Orient, George Mitchell, devrait achever sous peu un texte censé servir de base aux négociations qui seront menées dans le cadre de la reprise du processus de paix israélo-palestinien.

AFP - L'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell devrait bientôt donner la touche finale à un texte qui servira de base à la reprise du processus de paix entre Palestiniens et Israéliens lors de son prochain voyage dans la région, a indiqué la Maison Blanche jeudi.
   
Le président américain Barack Obama "a indiqué que M. Mitchell s'entretiendrait avec les deux parties dans les toutes prochaines semaines pour s'accorder sur les mesures qu'Israéliens et Palestiniens prendront et ainsi jeter les bases de la reprise des négociations" de paix, a déclaré Robert Gibbs, le porte-parole de la Maison Blanche.
   
M. Obama a dévoilé la teneur de la prochaine mission de George Mitchell au Proche-Orient lors d'un entretien téléphonique avec le roi Abdallah II de Jordanie, quelque 48 heures après une rencontre avec Hosni Moubarak, le président égyptien, à la Maison Blanche.
   
"Le président et le roi se sont accordés sur le fait que les négociations israélo-palestiniennes devaient débuter le plus vite possible", a ajouté M. Gibbs.
   
"Ils sont aussi d'accord pour dire qu'Israël, mais aussi les Palestiniens et les pays arabes, doivent faire des gestes pour créer un contexte permettant au processus de paix d'être un succès", a-t-il poursuivi.
   
L'Egypte et la Jordanie sont les deux seuls pays arabes à avoir signé des traités de paix avec Israël.
   
Le président Obama exige un gel total de la colonisation en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-est en vue de relancer le processus de paix entre Israël et les Palestiniens.
   
Il compte également dévoiler un plan de paix pour la région en septembre lors de l'ouverture de la nouvelle session de l'Assemblée générale des Nations unies, selon un porte-parole égyptien qui s'est exprimé après la réunion entre MM. Moubarak et Obama à la Maison Blanche mardi.

Première publication : 21/08/2009

COMMENTAIRE(S)