Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : des milices sunnites aident les Peshmergas à lutter contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Nigeria souhaite bonne chance à Buhari"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mots vides"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Prise d'otage sanglante à Istanbul

En savoir plus

FOCUS

Iran - Oman : avec les contrebandiers du détroit d'Ormuz

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

François Hollande maintient le cap malgré la claque électorale

En savoir plus

Sports

L'outsider Abel Kirui offre le titre du marathon au Kenya

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2009

Le Kényan Abel Kirui a réalisé de loin le meilleur chrono de l'histoire des Mondiaux et remporté la médaille d'or du marathon en 2h 06min 54sec, devançant son compatriote Emmanuel Mutai et l'Éthiopien Tsegay Kebede.

AFP - Le Kényan Abel Kirui, pour sa première sélection, a remporté le marathon des Championnats du monde d'athlétisme 2009, samedi à Berlin, en 2 h 06 min 54 sec, précédant son compatriote Emmanuel Mutai (2h 07:48.) et l'Ethiopien Tsegay Kebede (2h 08:35).
   
Parti prudemment (il était 40e à mi-parcours), Simon Munyutu s'est classé 32e et meilleur Français en 2h 17 min 33 sec. Onzième après 21 km, Driss El Himer a ensuite "plongé" pour terminer 44e, en 2h 21 min 19 sec.
   
C'est seulement la 3e fois en 12 éditions des Mondiaux que le Kénya, pourtant terre d'origine de la majorité des meilleurs marathoniens, remporte la médaille d'or sur la plus longue des distances. Il s'agit d'ailleurs du premier doublé pour les hommes au maillot rouge.
   
Kirui, qui a lâché Mutai au 37e km, a également battu le record des Championnats. Il s'était classé 3e à Rotterdam cette saison et avait aussi terminé 2e à Berlin en 2007, sur un parcours différent, quand l'Ethiopien Haile Gebreselassie avait battu le record du monde en 2h 04 min 26 sec.
   
Outre Gebreselassie, qui a décliné toute sélection depuis plusieurs années, le Kényan Samuel Wanjiru, champion olympique à Pékin, et le Marocain Jaouad Gharib, double champion du monde (2003/2005) actuellement blessé, manquaient à l'appel du départ.
   
Sur les talons du petit (1,58 m) Kebede, déjà médaillé de bronze aux JO 2008, son compatriote Yemane Tsegay, au prix d'une remontée, a pris la 4e place.
   
 

Première publication : 22/08/2009

COMMENTAIRE(S)