Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

La Croix-Rouge obtient l'accès aux détenus secrets des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2009

Pour la première fois, le Pentagone a fourni au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) les noms de prisonniers détenus secrètement dans deux camps militaires en Irak et en Afghanistan.

AFP - Le Pentagone a commencé à fournir au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) les noms de prisonniers détenus secrètement dans deux camps militaires en Irak et en Afghanistan, une première dans la politique de "lutte antiterroriste" des Etats-Unis, a rapporté samedi le New York Times.
  
Cette mesure a pris effet en août et entre dans le cadre de la réforme, initiée par l'administration Obama, des règles de détention "antiterroriste", précise le quotidien.
  
En janvier, le président Barack Obama a ordonné la fermeture des prisons secrètes de la CIA ainsi que celle du camp de détention controversé de Guantanamo. Il a également lancé une révision des règles de détention et d'interrogatoire des prisonniers détenus dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme", lancée par les Etats-Unis après le 11-Septembre.
  
Mais l'armée américaine continue de gérer des Camps d'opérations spéciales à Balad en Irak et à Bagram en Afghanistan, sur lesquels peu d'informations ont filtré.
  
Si la Croix-Rouge a accès à la majorité des prisons américaines dans ces deux pays, elle n'a jamais été autorisée à pénétrer dans ces centres de détention.
  
Entre 30 et 40 prisonniers sont détenus dans le camp de Balad et un nombre inférieur en Afghanistan, selon des militaires cités par le NYT.
  
Dans le cadre de la réforme, la Croix-Rouge est autorisée à suivre la détention des prisonniers et l'armée américaine doit fournir au CICR l'identité des détenus dans un délai de deux semaines, précise le journal.
  
La politique "antiterroriste" des Etats-Unis devrait revenir sur le devant de la scène cette semaine. Lundi, la CIA doit rendre public un rapport rédigé en 2004 sur ses programmes d'interrogatoire dans les prisons secrètes de la CIA à l'étranger.
  

Première publication : 23/08/2009

COMMENTAIRE(S)