Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

George Weah : la légende du football officiellement président du Liberia

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrine : une balle dans le pied d'Erdogan ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

Amériques

La Croix-Rouge obtient l'accès aux détenus secrets des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2009

Pour la première fois, le Pentagone a fourni au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) les noms de prisonniers détenus secrètement dans deux camps militaires en Irak et en Afghanistan.

AFP - Le Pentagone a commencé à fournir au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) les noms de prisonniers détenus secrètement dans deux camps militaires en Irak et en Afghanistan, une première dans la politique de "lutte antiterroriste" des Etats-Unis, a rapporté samedi le New York Times.
  
Cette mesure a pris effet en août et entre dans le cadre de la réforme, initiée par l'administration Obama, des règles de détention "antiterroriste", précise le quotidien.
  
En janvier, le président Barack Obama a ordonné la fermeture des prisons secrètes de la CIA ainsi que celle du camp de détention controversé de Guantanamo. Il a également lancé une révision des règles de détention et d'interrogatoire des prisonniers détenus dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme", lancée par les Etats-Unis après le 11-Septembre.
  
Mais l'armée américaine continue de gérer des Camps d'opérations spéciales à Balad en Irak et à Bagram en Afghanistan, sur lesquels peu d'informations ont filtré.
  
Si la Croix-Rouge a accès à la majorité des prisons américaines dans ces deux pays, elle n'a jamais été autorisée à pénétrer dans ces centres de détention.
  
Entre 30 et 40 prisonniers sont détenus dans le camp de Balad et un nombre inférieur en Afghanistan, selon des militaires cités par le NYT.
  
Dans le cadre de la réforme, la Croix-Rouge est autorisée à suivre la détention des prisonniers et l'armée américaine doit fournir au CICR l'identité des détenus dans un délai de deux semaines, précise le journal.
  
La politique "antiterroriste" des Etats-Unis devrait revenir sur le devant de la scène cette semaine. Lundi, la CIA doit rendre public un rapport rédigé en 2004 sur ses programmes d'interrogatoire dans les prisons secrètes de la CIA à l'étranger.
  

Première publication : 23/08/2009

COMMENTAIRE(S)