Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

EUROPE

L'Écosse se justifie et répond aux critiques du FBI

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/08/2009

Suites aux vives critiques du directeur du FBI quant à la décision de l'Écosse de libérer l'ex-agent secret libyen Megrahi, le gouvernement écossais a soutenu qu'elle relevait d'une disposition du système judiciaire du pays.

AFP - L'Ecosse a souligné samedi que la libération pour raisons médicales, comme celle d'Abdelbaset al-Megrahi, le Libyen condamné pour l'attentat de Lockerbie en 1988, faisait partie du système judiciaire écossais, à la différence de celui des Etats-Unis, en réponse aux accusations du FBI.
   
Robert Mueller, le directeur du FBI, avait, un peu plus tôt, vivement critiqué la décision de l'Ecosse de libérer M. Megrahi, arguant du fait qu'elle était "réconfortante pour les terroristes", dans une lettre acerbe adressée au ministre écossais de la Justice, Kenny MacAskill.
   
"Votre décision (...) est inexplicable et fait du tort à la justice", avait-il écrit, tout en rappelant avoir été le "ministre adjoint de la Justice (américain) responsable de l'enquête et de l'inculpation de Megrahi en 1991".
   
En réponse à cette missive, un porte-parole du gouvernement écossais a indiqué que cette décision avait été prise conformément aux procédures légales.
   
"Le ministre de la Justice a formulé ses conclusions sur la base des procédures légales applicables en Ecosse, de preuves tangibles et des recommandations émises par la commission de l'application des peines et par le gouverneur de la prison", a-t-il déclaré.
   
"La libération pour raisons médicales ne fait pas partie du système judiciaire américain, mais elle fait partie de celui de l'Ecosse", a-t-il poursuivi.
   
"M. MacAskill n'aurait pas pu recueillir plus d'avis. Il s'est entretenu avec les familles américaines (des victimes), le ministre américain de la Justice, la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton et beaucoup d'autres personnes", a-t-il argumenté.
   
Le porte-parole écossais a également souligné que M. Mueller devait "être conscient du fait que si de nombreuses familles se sont opposées à la décision de M. MacAskill, de nombreuses autres l'ont approuvée".
   
Abdelbaset al-Megrahi, libéré jeudi, avait été condamné en 2001 à la prison à vie avec une peine de sûreté de 27 ans par des juges écossais pour l'explosion, au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie, du vol 103 de la Pan Am (270 morts le 21 décembre 1988).
   

Première publication : 23/08/2009

COMMENTAIRE(S)