Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Culture

Un film sur les manifestations en Iran sera présenté au festival

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2009

"Green Days", un film d'Hana Makhmalbaf à mi-chemin entre la fiction et le documentaire qui porte sur les récentes manifestations en Iran, sera présenté hors-compétition lors de la Mostra de Venise, qui se tiendra du 2 au 12 septembre.

AFP - La jeune réalisatrice iranienne Hana Makhmalbaf présentera en avant-première à la 66e Mostra de cinéma de Venise un film en partie documentaire sur les manifestations qui ont récemment secoué l'Iran, ont annoncé lundi les organisateurs du festival.
  
"Les pellicules sont déjà en Italie et la jeune réalisatrice finit le montage et la post-production, dans un endroit tenu secret" échappant ainsi à la censure iranienne, a indiqué un porte-parole du festival à l'AFP.
  
Son film "Green Days" alterne des séquences documentaires - des images à chaud sur le début des manifestations - et des séquences de fiction sur la condition féminine en Iran", explique le communiqué de la Mostra, qui précise que l'oeuvre sera présentée hors-compétition pendant le festival qui se déroule du 2 au 12 septembre.
  
Sa réalisatrice raconte que ce film montre "la société iranienne qui traverse une révolution, avec tous ses espoirs et tous ses doutes" au travers de l'histoire d'une jeune Iranienne dépressive prise dans les événements politiques.
  
Hana Makhmalbaf a remporté en 2008 un Ours de Cristal au festival de Berlin pour son film "Le cahier". Elle avait présenté en 2003 à Venise, à l'âge de 15 ans, son premier long-métrage, "Lezate Divanegi" (Joy of Madness).
  
Issue d'une famille de cinéastes reconnus, Hana Makhmalbaf, 21 ans, est notamment la fille de Mohsen Makhmalbaf, réalisateur et porte-parole du réformateur Mir Hossein Moussavi, candidat malheureux à l'élection présidentielle iranienne de juin dernier.
  
Les résultats contestés de cette élection et la reconduction au pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad avaient provoqué une onde de protestation, violemment réprimée par le pouvoir avec plusieurs milliers de personnes arrêtées et un nombre indéterminé de morts et de blessés.

Première publication : 24/08/2009

COMMENTAIRE(S)