Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Les restes du vol AH5017 d’Air Algérie retrouvés dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Amériques

La justice veut rouvrir des dossiers sur des abus commis par la CIA

Vidéo par Philippe BOLOPION

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2009

Le ministère américain de la Justice demande le réexamen de cas d'abus commis par la CIA, principalement en Irak et en Afghanistan, sur une dizaine d'hommes soupçonnés de terrorisme.

AFP - Un rapport du ministère américain de la Justice préconise de rouvrir une dizaine de dossiers concernant des violences subies par des suspects de terrorisme, ce qui pourrait entraîner des poursuites à l'encontre d'agents de la CIA, a rapporté lundi le New York Times.
  

Citant une source non identifiée "officiellement informée", le quotidien indique que cette recommandation, qui risque également d'entraîner des poursuites à l'encontre de sous-traitants de l'armée, a été faite récemment par le bureau d'éthique du ministère et présentée au ministre de la Justice Eric Holder.
  
Le ministère doit dévoiler lundi de nouveaux éléments concernant des violences subies par les prisonniers, rassemblés en 2004 par l'inspecteur général de la CIA, mais qui n'avaient jamais été rendus publics.
  
En 2004, l'inspecteur général avait notamment découvert que les interrogateurs de l'agence de renseignement américaine avaient utilisé des armes de poing et une perceuse électrique pour tenter d'effrayer un responsable d'Al-Qaïda, Abd al-Rahim al-Nashiri.
  
M. Nashiri, principal suspect de l'attentat contre le navire américain USS Cole en octobre 2000 au Yémen, avait aussi été soumis à la technique de la simulation de noyade, considérée comme de la torture, avait rapporté précédemment la presse, citant ce rapport de 2004.
  
Mais quand la CIA a transmis le rapport aux procureurs, ceux-ci ont décidé qu'aucune de ces affaires ne méritait d'engager des poursuites, indique le New York Times, qui précise que lorsque M. Holder, nommé par Barack Obama, a pris ses fonctions, il a pris connaissance de ces cas et a commencé à envisager de faire marche arrière.
  
Selon le quotidien, les affaires en question concernent principalement des violences subies par des détenus en Irak et en Afghanistan.

Première publication : 24/08/2009

COMMENTAIRE(S)