Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Amériques

La justice veut rouvrir des dossiers sur des abus commis par la CIA

Vidéo par Philippe BOLOPION

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2009

Le ministère américain de la Justice demande le réexamen de cas d'abus commis par la CIA, principalement en Irak et en Afghanistan, sur une dizaine d'hommes soupçonnés de terrorisme.

AFP - Un rapport du ministère américain de la Justice préconise de rouvrir une dizaine de dossiers concernant des violences subies par des suspects de terrorisme, ce qui pourrait entraîner des poursuites à l'encontre d'agents de la CIA, a rapporté lundi le New York Times.
  

Citant une source non identifiée "officiellement informée", le quotidien indique que cette recommandation, qui risque également d'entraîner des poursuites à l'encontre de sous-traitants de l'armée, a été faite récemment par le bureau d'éthique du ministère et présentée au ministre de la Justice Eric Holder.
  
Le ministère doit dévoiler lundi de nouveaux éléments concernant des violences subies par les prisonniers, rassemblés en 2004 par l'inspecteur général de la CIA, mais qui n'avaient jamais été rendus publics.
  
En 2004, l'inspecteur général avait notamment découvert que les interrogateurs de l'agence de renseignement américaine avaient utilisé des armes de poing et une perceuse électrique pour tenter d'effrayer un responsable d'Al-Qaïda, Abd al-Rahim al-Nashiri.
  
M. Nashiri, principal suspect de l'attentat contre le navire américain USS Cole en octobre 2000 au Yémen, avait aussi été soumis à la technique de la simulation de noyade, considérée comme de la torture, avait rapporté précédemment la presse, citant ce rapport de 2004.
  
Mais quand la CIA a transmis le rapport aux procureurs, ceux-ci ont décidé qu'aucune de ces affaires ne méritait d'engager des poursuites, indique le New York Times, qui précise que lorsque M. Holder, nommé par Barack Obama, a pris ses fonctions, il a pris connaissance de ces cas et a commencé à envisager de faire marche arrière.
  
Selon le quotidien, les affaires en question concernent principalement des violences subies par des détenus en Irak et en Afghanistan.

Première publication : 24/08/2009

COMMENTAIRE(S)