Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Afrique

Des sénateurs américains appellent à la fermeté face à Tripoli

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2009

Deux sénateurs américains, dont Joe Lieberman, ont estimé que la libération de l'ex-agent secret libyen Megrahi (photo), condamné pour l'attentat de Lockerbie, était une mauvaise nouvelle pour la lutte anti-terroriste.

AFP - Deux sénateurs américains ont appelé dimanche Washington à durcir le ton vis-à-vis de Tripoli après l'accueil triomphal réservé jeudi en Libye à Abdelbaset Ali Mohamed Al-Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie et libéré par l'Ecosse pour raisons médicales.
  
Le sénateur Joe Lieberman, une voix importante du Congrès sur les questions de politique étrangère et de sécurité, a estimé que cet accueil représentait "un véritable camouflet pour la cause anti-terroriste" et plaçait les relations américaines avec la Libye "de nouveau en mauvaise posture".
  
"Il ne faut pas s'attendre à ce que le président (Barack) Obama rencontre (le dirigeant libyen Mouammar) Kadhafi à l'Assemblée générale de l'ONU en septembre", a-t-il affirmé sur la chaîne CNN.
  
M. Obama avait lui-même jugé "répréhensible" l'accueil en héros réservé à M. Megrahi, un Libyen libéré par l'Ecosse pour raisons médicales après avoir été condamné à la prison à vie pour l'explosion d'un avion de la Pan Am le 21 décembre 1988 au-dessus du village écossais de Lockerbie, tuant 270 personnes.
  
Le sénateur du Connecticut (nord-est) a par ailleurs réclamé une enquête sur la décision écossaise de relâcher l'homme atteint d'un cancer, et sur les allégations selon lesquelles sa libération était au coeur des contrats commerciaux conclus avec la Grande-Bretagne, qui a démenti samedi.
  
"Ces insinuations (...) sont choquantes", a affirmé M. Lieberman. "Je ne veux pas croire que c'est vrai mais ces rumeurs flottent dans l'air et j'espère que nos amis britanniques lanceront une enquête sur la décision par le ministère écossais de la Justice de libérer un meurtrier".
  
Le sénateur démocrate Ben Cardin a renchéri sur CNN en jugeant que le comportement de la Libye dans cette affaire méritait des "conséquences".
  
"Le terroriste ne montre pas de compassion et le libérer par compassion était la mauvaise chose à faire", a-t-il déclaré.

Première publication : 24/08/2009

COMMENTAIRE(S)