Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maitres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

Economie

Les banquiers à l'Élysée pour s'expliquer sur les bonus

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 25/08/2009

Après s'être rendus, lundi, à Bercy, les principaux acteurs du secteur bancaire sont attendus, ce mardi, à l'Élysée. L'occasion pour le président Nicolas Sarkozy de les rappeler à l'ordre. Sur la question des bonus notamment.

Après s’être entretenus, lundi, avec la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, les dirigeants des principales banques françaises doivent rencontrer, ce mardi, le président Nicolas Sarkozy afin de faire le point sur l’encadrement des bonus. Epineux dossier, s’il en est.

 

À l’issue de la réunion organisée à Bercy, les banquiers semblaient disposés à faire de nouvelles concessions sur les bonus. A condition toutefois que leurs homologues étrangers consentent à fournir les mêmes efforts.

 

Invités à se présenter à l'Elysée avec des propositions, les principaux acteurs du secteur bancaire ignorent encore les demandes que pourrait formuler Nicolas Sarkozy. Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a avancé l'idée que l'Etat cesse de "travailler" avec les banques qui ne joueraient "pas le jeu".

 

"Course à l’échalote"

 

Le débat sur les bonus a été relancé au début du mois d’août lorsque BNP Paribas, bénéficiaire d’une aide publique de 5 milliards d’euros, avait annoncé l’octroi d’une enveloppe d’un milliard d’euros à ses investisseurs et traders.

 

Lundi, Christine Lagarde avait plaidé pour une "éradication" de la "course à l'échalote aux bonus dans les banques", admettant cependant que la solution devait être réglée au niveau international pour être réellement efficace.

 

De leur côté, les banques françaises estiment que leur position concurrentielle serait compromise si elles étaient soumises à des restrictions qui n'ont pas cours à l'étranger. En février, au plus fort de la crise financière, elles s’étaient toutefois engagées à mieux encadrer les rémunérations variables et à intégrer, notamment, le calcul des risques pris par les traders dans l’attribution des bonus.

 

"Code de bonne conduite"

 

Si l’on attend peu de mesures concrètes à l’issue de ces deux jours d’entretiens, il s’agit surtout pour le gouvernement de Nicolas Sarkozy de préparer le G20 de Pittsburgh, aux Etats-Unis, qui se tiendra les 24 et 25 septembre. Lors de ce grand raout de l'économie, le président français souhaite faire de la question des bonus le thème central des discussions. Trouvera-t-il un écho auprès des autres pays ? Le gouvernement de Barack Obama a vécu comme un soufflet l’épisode de la banque Goldman Sachs, qui a annoncé, en juillet, une mise en réserve de 6,65 milliards de dollars pour son personnel financier, après un bénéfice net de 2,7 milliards de dollars au second trimestre 2009.

 

Côté européen, le Royaume-Uni, qui a publié mi-août un "code de bonne conduite", et l’Allemagne, qui a donné aux banques jusqu’à la fin de l’année pour indexer les bonus des traders sur leurs performances à moyen terme, souhaitent également un durcissement des règles au niveau international.

Première publication : 25/08/2009

COMMENTAIRE(S)