Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Economie

Les banquiers à l'Élysée pour s'expliquer sur les bonus

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 25/08/2009

Après s'être rendus, lundi, à Bercy, les principaux acteurs du secteur bancaire sont attendus, ce mardi, à l'Élysée. L'occasion pour le président Nicolas Sarkozy de les rappeler à l'ordre. Sur la question des bonus notamment.

Après s’être entretenus, lundi, avec la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, les dirigeants des principales banques françaises doivent rencontrer, ce mardi, le président Nicolas Sarkozy afin de faire le point sur l’encadrement des bonus. Epineux dossier, s’il en est.

 

À l’issue de la réunion organisée à Bercy, les banquiers semblaient disposés à faire de nouvelles concessions sur les bonus. A condition toutefois que leurs homologues étrangers consentent à fournir les mêmes efforts.

 

Invités à se présenter à l'Elysée avec des propositions, les principaux acteurs du secteur bancaire ignorent encore les demandes que pourrait formuler Nicolas Sarkozy. Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a avancé l'idée que l'Etat cesse de "travailler" avec les banques qui ne joueraient "pas le jeu".

 

"Course à l’échalote"

 

Le débat sur les bonus a été relancé au début du mois d’août lorsque BNP Paribas, bénéficiaire d’une aide publique de 5 milliards d’euros, avait annoncé l’octroi d’une enveloppe d’un milliard d’euros à ses investisseurs et traders.

 

Lundi, Christine Lagarde avait plaidé pour une "éradication" de la "course à l'échalote aux bonus dans les banques", admettant cependant que la solution devait être réglée au niveau international pour être réellement efficace.

 

De leur côté, les banques françaises estiment que leur position concurrentielle serait compromise si elles étaient soumises à des restrictions qui n'ont pas cours à l'étranger. En février, au plus fort de la crise financière, elles s’étaient toutefois engagées à mieux encadrer les rémunérations variables et à intégrer, notamment, le calcul des risques pris par les traders dans l’attribution des bonus.

 

"Code de bonne conduite"

 

Si l’on attend peu de mesures concrètes à l’issue de ces deux jours d’entretiens, il s’agit surtout pour le gouvernement de Nicolas Sarkozy de préparer le G20 de Pittsburgh, aux Etats-Unis, qui se tiendra les 24 et 25 septembre. Lors de ce grand raout de l'économie, le président français souhaite faire de la question des bonus le thème central des discussions. Trouvera-t-il un écho auprès des autres pays ? Le gouvernement de Barack Obama a vécu comme un soufflet l’épisode de la banque Goldman Sachs, qui a annoncé, en juillet, une mise en réserve de 6,65 milliards de dollars pour son personnel financier, après un bénéfice net de 2,7 milliards de dollars au second trimestre 2009.

 

Côté européen, le Royaume-Uni, qui a publié mi-août un "code de bonne conduite", et l’Allemagne, qui a donné aux banques jusqu’à la fin de l’année pour indexer les bonus des traders sur leurs performances à moyen terme, souhaitent également un durcissement des règles au niveau international.

Première publication : 25/08/2009

COMMENTAIRE(S)