Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

EUROPE

Quatre policiers tués dans un attentat-suicide en Tchétchénie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2009

Au lendemain de la visite du Premier ministre russe, Vladimir Poutine, en Tchétchénie, au moins quatre policiers ont trouvé la mort dans un attentat-suicide perpétré au cœur d'un village situé à une vingtaine de kilomètres de Grozny.

Reuters - Quatre policiers ont été tués et un autre a été blessé mardi dans un attentat suicide en Tchétchénie, a annoncé le ministère russe de l'Intérieur.

Cette attaque intervient au lendemain d'une visite du Premier ministre russe Vladimir Poutine dans cette république caucasienne livrée à la violence.

"Un kamikaze s'est fait sauter avec des explosifs près d'un groupe de policiers dans le village de Mesker-Yurt en Tchétchénie aujourd'hui", a indiqué un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le village de Mesker-Yurt se situe à une vingtaine de kilomètres de la capitale régionale Grozny.

"Quatre personnes sont mortes et une autre a été grièvement blessée. Un groupe d'enquêteurs travaillent sur le lieu de l'explosion", a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine s'est rendu en Tchétchénie pour manifester son soutien au dirigeant régional Ramzan Kadirov, accusé d'atteintes aux droits de l'homme, et réaffirmer la présence de Moscou dans une région à majorité musulmane.

Vladimir Poutine avait lancé en 1999 une seconde guerre contre les rebelles tchétchènes qui lui a valu une très forte popularité et l'accession à la présidence russe, où il a rempli deux mandats. Mais la région connaît depuis quelques mois un regain de violence de la part d'éléments séparatistes cherchant à créer un Etat islamique allant du Daghestan à l'Ingouchie.

Depuis quelques mois, la Tchétchénie connaît un fort regain de violences visant des responsables et des forces de sécurité. La semaine passée, deux terroristes circulant à bicyclette s'étaient fait sauter avec leurs engins explosifs tuant quatre policiers à Grozny.

Première publication : 25/08/2009

COMMENTAIRE(S)