Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Culture

Reposer en paix aux côtés de Marilyn, un luxe qui coûte cher

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2009

Un Japonais a remporté aux enchères, sur eBay, l'emplacement au-dessus de la tombe de Marilyn Monroe, dans un cimetière de L.A., pour 4,6 millions de dollars. Mais l'acheteur n'étant pas solvable, le tombeau cherche toujours preneur.

AFP - Reposer pour l'éternité auprès de Marilyn Monroe est de nouveau un rêve accessible, l'acquéreur du tombeau situé juste au-dessus de celui de la star ayant retiré son offre de 4,6 millions de dollars sur le site d'enchères en ligne eBay, rapporte mardi le Los Angeles Times.
   
Selon le quotidien, c'est un acheteur japonais non identifié qui a acquis le tombeau situé juste au dessus de celui du sex-symbol incontesté du 20e siècle dans le cimetière de Westwood Village Memorial Park, à Los Angeles (ouest).
   
Mais quelques heures après avoir remporté l'enchère, l'acquéreur a envoyé un courriel aux représentants de la propriétaire du tombeau, retirant son offre, selon le Los Angeles Times.
   
"Je suis profondément désolé, mais je dois annuler à cause du problème du paiement", dit le courriel.
   
Onze autres acheteurs ont fait des offres de plus de 4,5 millions de dollars, selon le quotidien, et ils se sont vus offrir 24 heures pour réitérer leur proposition.
   
Le tombeau voisin de celui de Marilyn, décédée en 1962, est actuellement occupé par un certain Richard Poncher, mort il y a 23 ans à l'âge de 81 ans, mais sa veuve a décidé de l'en déloger pour payer les traites de sa maison de 1,6 million de dollars à Beverly Hills.
   
Le tombeau en question, d'une grande simplicité, ne se différencie en rien des dizaines d'autres qui l'entourent, dans cette partie du cimetière où les tombeaux sont encastrés les uns au-dessus des autres, comme dans un columbarium.
   
Les enchères avaient été ouvertes le 14 août, et le tombeau avait été mis à prix pour 500.000 dollars.
   
 

Première publication : 25/08/2009

COMMENTAIRE(S)