Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

Economie

Sarkozy souhaite plus de "responsabilité" de la part des banques

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2009

Le président français, qui a convoqué les banquiers pour évoquer la question des bonus, souhaite que des sanctions soient prises contre les "comportements irresponsables". Il a également appelé le secteur à plus de "responsabilité".

AFP - Nicolas Sarkozy a déclaré mardi, devant les banquiers convoqués à l'Elysée, souhaiter "plus de transparence, plus de contrôle, plus de responsabilité", ajoutant vouloir "que les comportements irresponsables puissent être sanctionnés", selon la présidence.
   
M. Sarkozy a déclaré que "la rémunération des traders est un élément essentiel pour que la crise que nous avons vécue ne se reproduise pas", selon les propos liminaires prononcés par le chef de l'Etat lors de cette rencontre et diffusés par la présidence.
   
"Mais alors que les premiers signes de stabilisation se font jour, on voit revenir les mauvaises habitudes, je ne peux pas l'accepter", a-t-il ajouté.
   
Le président veut examiner trois sujets. Tout d'abord, "je souhaite que nous définissions le cadre d'une initiative française (sur la rémunération des traders) dans la perspective du G20 de Pittsburgh" (24-25 septmebre). "Je ne ménagerai pas mes efforts pour faire émerger sur ce sujet une approche européenne".
   
Deuxièmement, "le problème est international et il doit être traité internationalement mais la France ne s'alignera pas sur le moins-disant ni n'attendra pour agir", a-t-il dit, souhaitant "que les banques françaises adoptent un comportement exemplaire". "Discutons des mesures nationales qu'il faut adopter immédiatement".
   
Enfin, "je ne veux pas que plane la moindre suspicion sur l'emploi des fonds publics", a assuré le chef de l'Etat. "Si l'Etat est intervenu, c'est pour que les banques soutiennent les entreprises et prêtent aux ménages, pas pour qu'elle spéculent".

Première publication : 25/08/2009

COMMENTAIRE(S)