Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

EUROPE

Karadzic axe sa défense sur la dénonciation des "grandes puissances"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2009

À quelques jours de son procès devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), l'ex-chef politique des Serbes de Bosnie a accusé les "grandes puissances" d'avoir orchestré la guerre de Bosnie à des fins "impérialistes".

AFP - Les grandes puissances ont instrumentalisé la Bosnie "à leurs propres fins" pendant la guerre de 1992-1995, a déclaré mercredi à l'AFP Radovan Karadzic, l'ex-chef politique des Serbes de Bosnie, bientôt jugé par le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie.

La guerre de Bosnie est un "exemple de la façon dont certains pays ont usé et abusé d'une petite nation à leurs propres fins pour mettre en oeuvre leurs propres alliances militaires et réaliser leurs objectifs impérialistes", a répondu M. Karadzic, incarcéré à La Haye, à des questions écrites transmises par l'AFP.

"L'éclatement de la Yougoslavie et la guerre en Bosnie ont été envisagés par les grandes puissances bien avant que je sois entré en politique. Elles ont alors déclenché ces événements en utilisant leurs services de renseignement et militaires", a-t-il ajouté. "J'ai l'intention de révéler tout ceci durant mon procès", a-t-il assuré.

Radovan Karadzic, 64 ans, est accusé de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour son rôle dans la guerre de Bosnie (1992-1995) qui a fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés. Il plaide non coupable.

Son procès devrait commencer en septembre.
 

Première publication : 26/08/2009

COMMENTAIRE(S)