Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Premier budget de Trump : prendre aux pauvres pour donner aux riches ?

En savoir plus

Sports

Le Belge Tom Boonen peut se blanchir pour 1 000 euros

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2009

La justice belge, qui avait le choix entre trois procédures à l'encontre de Tom Boonen, poursuivi pour avoir consommé de la cocaïne à deux reprises, a finalement choisi de lui proposer de payer 1000 euros d'amende pour clore le dossier.

AFP - Le cycliste belge Tom Boonen s'est vu proposer par la justice belge "une transaction de 1.000 euros" afin d'éviter un renvoi devant le tribunal correctionnel suite à sa deuxième infraction en matière de prise de cocaïne, a indiqué mercredi le parquet de Turnhout (nord).
  
Le parquet en charge de ce dossier pouvait choisir entre le classement sans suite, le renvoi devant le tribunal correctionnel et la transaction. Cette dernière solution a été retenue. Si Boonen, qui avait été contrôlé positif à la cocaïne le 25 avril dernier, accepte la transaction, le dossier sera clos.
  
"Nous considérons Boonen comme un utilisateur de drogue comme un autre, pas comme le célèbre sportif qui doit être sanctionné (pour l'exemple)", a commenté le parquet de Turnhout, cité par le journal Het Nieuwsblad.
  
Il y a un an, Boonen avait été impliqué dans un premier dossier de consommation de cocaïne. La justice lui avait alors accordé une suspension du prononcé, soit une déclaration de culpabilité sans peine.

Première publication : 26/08/2009

COMMENTAIRE(S)