Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : la francophonie à la traîne !

En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

EUROPE

Angela Merkel rattrapée par un coûteux dîner d'anniversaire

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

Face aux cris d'orfraie lancés par l'opposition, Angela Merkel a été contrainte, mercredi, de s'expliquer publiquement sur un dîner d'anniversaire organisé à la chancellerie en l'honneur du premier banquier d'Allemagne.

AFP - La chancelière Angela Merkel a été contrainte mercredi de s'expliquer publiquement à cause d'un dîner d'anniversaire organisé l'an dernier à la chancellerie en l'honneur du premier banquier d'Allemagne, une affaire qui alimente une vive polémique depuis plusieurs jours.

Cette soirée du 22 avril 2008 n'était rien d'autre qu'un "dîner de discussions sur l'économie, la culture, l'éducation, la recherche", a assuré la chancelière lors d'une interview télévisée. Elle a assuré qu'à cette occasion, "la distance critique" avec Josef Ackermann, le patron de la Deutsche Bank, avait été préservée.

La révélation de ce dîner d'une trentaine de convives, par M. Ackermann lui-même qui s'en est vanté lors d'une récente interview, a fait les choux gras des adversaires de Mme Merkel, à l'approche des élections législatives du 27 septembre.

Pour le secrétaire général du Parti social-démocrate, Hubertus Heil, un dîner d'anniversaire "aux frais du contribuable" semble indiquer que le banquier et la chancelière sont "personnellement très proches".

Le député social-démocrate Johannes Kahrs a trouvé l'anecdote peu à son goût. Le banquier "aurait dû organiser ça chez lui. Je crois qu'il pouvait se le payer", a-t-il ironisé.

"La chancellerie n'est pas une agence d'organisation de soirée", a commenté une députée de la gauche radicale Die Linke, Gesine Lötzsch.

"La chancelière n'a pas le droit d'inviter 30 personnes à un bon dîner avec du bon vin, aux frais du contribuable", a renchéri la co-présidente des Verts Renate Künast.

M. Ackermann, qui n'en est pas à sa première maladresse, avait expliqué lors d'une interview télévisée que Mme Merkel lui avait demandé d'"inviter à la chancellerie environ 30 amis (...). Et je dois dire que ce fut une merveilleuse soirée".

Première publication : 27/08/2009

COMMENTAIRE(S)