Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Angela Merkel rattrapée par un coûteux dîner d'anniversaire

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

Face aux cris d'orfraie lancés par l'opposition, Angela Merkel a été contrainte, mercredi, de s'expliquer publiquement sur un dîner d'anniversaire organisé à la chancellerie en l'honneur du premier banquier d'Allemagne.

AFP - La chancelière Angela Merkel a été contrainte mercredi de s'expliquer publiquement à cause d'un dîner d'anniversaire organisé l'an dernier à la chancellerie en l'honneur du premier banquier d'Allemagne, une affaire qui alimente une vive polémique depuis plusieurs jours.

Cette soirée du 22 avril 2008 n'était rien d'autre qu'un "dîner de discussions sur l'économie, la culture, l'éducation, la recherche", a assuré la chancelière lors d'une interview télévisée. Elle a assuré qu'à cette occasion, "la distance critique" avec Josef Ackermann, le patron de la Deutsche Bank, avait été préservée.

La révélation de ce dîner d'une trentaine de convives, par M. Ackermann lui-même qui s'en est vanté lors d'une récente interview, a fait les choux gras des adversaires de Mme Merkel, à l'approche des élections législatives du 27 septembre.

Pour le secrétaire général du Parti social-démocrate, Hubertus Heil, un dîner d'anniversaire "aux frais du contribuable" semble indiquer que le banquier et la chancelière sont "personnellement très proches".

Le député social-démocrate Johannes Kahrs a trouvé l'anecdote peu à son goût. Le banquier "aurait dû organiser ça chez lui. Je crois qu'il pouvait se le payer", a-t-il ironisé.

"La chancellerie n'est pas une agence d'organisation de soirée", a commenté une députée de la gauche radicale Die Linke, Gesine Lötzsch.

"La chancelière n'a pas le droit d'inviter 30 personnes à un bon dîner avec du bon vin, aux frais du contribuable", a renchéri la co-présidente des Verts Renate Künast.

M. Ackermann, qui n'en est pas à sa première maladresse, avait expliqué lors d'une interview télévisée que Mme Merkel lui avait demandé d'"inviter à la chancellerie environ 30 amis (...). Et je dois dire que ce fut une merveilleuse soirée".

Première publication : 27/08/2009

COMMENTAIRE(S)