Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

EUROPE

Angela Merkel rattrapée par un coûteux dîner d'anniversaire

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2009

Face aux cris d'orfraie lancés par l'opposition, Angela Merkel a été contrainte, mercredi, de s'expliquer publiquement sur un dîner d'anniversaire organisé à la chancellerie en l'honneur du premier banquier d'Allemagne.

AFP - La chancelière Angela Merkel a été contrainte mercredi de s'expliquer publiquement à cause d'un dîner d'anniversaire organisé l'an dernier à la chancellerie en l'honneur du premier banquier d'Allemagne, une affaire qui alimente une vive polémique depuis plusieurs jours.

Cette soirée du 22 avril 2008 n'était rien d'autre qu'un "dîner de discussions sur l'économie, la culture, l'éducation, la recherche", a assuré la chancelière lors d'une interview télévisée. Elle a assuré qu'à cette occasion, "la distance critique" avec Josef Ackermann, le patron de la Deutsche Bank, avait été préservée.

La révélation de ce dîner d'une trentaine de convives, par M. Ackermann lui-même qui s'en est vanté lors d'une récente interview, a fait les choux gras des adversaires de Mme Merkel, à l'approche des élections législatives du 27 septembre.

Pour le secrétaire général du Parti social-démocrate, Hubertus Heil, un dîner d'anniversaire "aux frais du contribuable" semble indiquer que le banquier et la chancelière sont "personnellement très proches".

Le député social-démocrate Johannes Kahrs a trouvé l'anecdote peu à son goût. Le banquier "aurait dû organiser ça chez lui. Je crois qu'il pouvait se le payer", a-t-il ironisé.

"La chancellerie n'est pas une agence d'organisation de soirée", a commenté une députée de la gauche radicale Die Linke, Gesine Lötzsch.

"La chancelière n'a pas le droit d'inviter 30 personnes à un bon dîner avec du bon vin, aux frais du contribuable", a renchéri la co-présidente des Verts Renate Künast.

M. Ackermann, qui n'en est pas à sa première maladresse, avait expliqué lors d'une interview télévisée que Mme Merkel lui avait demandé d'"inviter à la chancellerie environ 30 amis (...). Et je dois dire que ce fut une merveilleuse soirée".

Première publication : 27/08/2009

COMMENTAIRE(S)